• Connexion
  • Inscription
Cet aliment du quotidien augmente les facteurs de risques liés au cancer

Dans les gâteaux, dans les yaourts et même dans les boissons, cet ingrédient du quotidien pourrait favoriser l'apparition de certains cancers s'il est consommé à trop forte dose. C'est le sujet de bon nombres d'études scientifiques. Explications.

Cet aliment du quotidien a un impact sur la santé s'il est consommé en excès. Adobestock

Mangez 5 fruits et légumes par jour, ne mangez pas trop gras, trop sucré ou trop salé, réduisez votre consommation de viande, ne mangez pas d'huile de palme, privilégiez les aliments bio, de saison et qui ont poussé localement... Au quotidien, nous sommes assaillis d'injonctions à bien manger

 

Si ça s'arrêtait là, ce serait si simple. Mais non. Sur tel site, on apprend que le café améliore notre mémoire. Sur tel autre, on lit qu'il n'en est rien. Par ici, on questionne le fait que le lait soit mauvais pour la santé des adultes. Par là, on en prône les bienfaits. Sur internet, on trouve toutes les informations et leur contraire. Dans cette situation, il paraît compliqué de savoir à quels sites se fier. Alors forcément, à force, on devient méfiant. 

 

Après avoir lu sur le site de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) que "L'excès de sucre peut entraîner surpoids, obésité et maladies qui y sont associées, comme le diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires et certains cancers", on a voulu en savoir plus. On s'est alors penché sur la question. 

Manger trop de bonbons, de sodas et de biscuits peut-il entraîner un cancer ?

Le sucre est pointé du doigt depuis des années comme ayant, à trop forte dose et consommé régulièrement, de réels impacts sur la santé. Certains vont jusqu'à estimer qu'il est aussi addictif que la cocaïne. Il entraîne une prise de poids, une augmentation du taux de lipides et d'urée dans le sang, ainsi que des effets indirects sur le diabète de type 2 et potentiellement certains cancers.

 

Quels types de cancer ? Tous les sucres sont-ils à risque ? A partir de quelle quantité peut-on considérer que notre consommation est à risque ? De nombreuses études tentent de répondre à ses questions, ou tout du moins de donner des pistes de réflexion sur le sujet comme le souligne le média Sud-Ouest.

 

Pour l'heure, le lien direct entre la consommation de sucres simples et le risque de cancer n'est pas encore établi avec certitude. Toutefois, des travaux de recherche sont en cours. 2 explications principales sont mises en exergue.

 

Premièrement, la consommation de sucres simples -qui ont un indice glycémique élevé- pourrait être liée à une augmentation du risque de surpoids et d'obésité, eux-mêmes facteurs de risque de développer un cancer de l'œsophage, du pancréas, du foie, du sein après la ménopause, de l’endomètre, du rein et du côlon. Mais la prise de poids ne fait pas tout. D'autres mécanismes pourraient être à l'œuvre. 

 

D'autre part, la consommation régulière et excessive de sucre dérègle notre production d'insuline, l’hormone régulatrice de la glycémie. Certains chercheurs soutiennent l'hypothèse selon laquelle l'insuline favoriserait la multiplication des cellules tumorales.

 

Mais ces hypothèses doivent être confortées par d'autres études. Il reste encore à déterminer si tous les sucres, et toutes les sources de sucres - produits laitiers et fruits compris - ont un impact égal sur notre santé. C'est pourquoi, face à cet enjeu de santé publique, l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation enjoint les Français à ne pas consommer plus de 100g de sucres par jour.

 

On serait alors tenter de se tourner vers des édulcorants pour profiter du goût sucré sans les potentiels effets négatifs du sucre sur la santé. Mais les édulcorants pourraient, eux aussi, comporter des risques pour notre santé.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers