Icone utilisateur
  • Inscription
Comment bien choisir ses oeufs ?

Caché dans le jardin, coulant dans les coquetiers et cassé dans la pâte à brioche… L’oeuf, c’est clairement l’ingrédient à toujours avoir à portée de main en cuisine, surtout à Pâques. Indispensable, d’accord, mais pas toujours très bien compris. C'est vrai, on ne sait pas vraiment ce que veulent dire ces chiffres imprimés sur la coquille.

Au rayon des oeufs, chacun choisit sa boîte de 6 sans trop se poser de questions. Il y a ceux qui ont leur label fétiche, dont ils ne changeraient pour rien au monde. Et puis il y a les autres, ceux qui se fient à l’emballage, avec une photo de poule en liberté et deux-trois infos en gras sur l’étiquette, ou au prix au kilo. 

 

Et si on commençait enfin à acheter nos oeufs en toute connaissance de cause ? 

 

Les oeufs : plus le chiffre est petit, mieux c'est

La classification des oeufs se fait un peu à la façon d’un podium, à une chose près : on décale tout d'un chiffre. Si le 0 et le 1 sont les grands vainqueurs de la compétition, le 2 se retrouve bon dernier (une fois n’est pas coutume) et le 3 est carrément hors course. En cause : le sens que ces chiffres revêtent. 

 

Code 0 : Il s’agit d’oeufs de poules élevées en plein air et nourries aux céréales bio, sans pesticides, OGM ou antiobiotique, comme le garantit l’apposition du logo “AB”. Dans les poulaillers bio, moins on est de fou, plus on rit. Il faut dire que l'entrée au hangar n'est pas donnée à toutes les cocottes : elles ne doivent pas être plus de 3 000 à l'intérieur, histoire d'assurer à peine plus de 16,6 cm² par bec en intérieur... soit moins que les dimensions d'une feuille A4. A L'extérieur, ces mêmes poules auront 4m² de végétation pour se dégourdir les pattes. 

 

Code 1 : Là encore, il s’agit d’oeufs de poules élevées en plein air. La différence avec les précédents réside dans leur alimentation : si les antibiotiques ne sont pas de mise, rien ne garantie l’absence d’OGM ou pesticides dans les céréales de ces poules-ci. En revanche, si les poules plein air bio étaient 6 au mètre², on passe à 9 dès que l’appellation bio n'est plus de la partie. Soit 11 cm² par poule...

 

Code 2 : Là, ça devient critique. Les oeufs dont le code commence par 2 sont issus de poules élevées au sol. Mais concrètement, ça veut dire quoi ? Ces poules évoluent dans un environnement où lumière artificielle et entassement (9 à 20 volailles au mètre²) règnent en maîtres dans ces grands hangars. Le soleil ? elles n’en voient pas la couleur. Imaginez des poules confinées par dizaines dans une chambre de bonne : c’est leur quotidien. Côté alimentation, rien de joyeux : les céréales peuvent contenir OGM, antibiotiques, ainsi que des graisses et farines d’origine animales. 

 

Code 3 : Ce qui change d'avec le code 2, c'est principalement qu'elles vivent en cage par groupe de 5. Il faut dire que leur rendement est maximal : jusqu’à 265 oeufs par an et par poule, contre 170 pour une cocotte à l’air libre. La liberté, c’est pas très productif. 

 

Et le reste, ça veut dire quoi ?

On l'a vu : le premier chiffre correspond aux conditions d'élevage de la poule. Les deux lettres qui suivent déterminent le pays d’origine de l’oeuf. Ainsi, un oeuf 1 FR sera un oeuf plein air pondu en France. Ensuite, le code varie selon que vous achetiez votre oeuf en grande surface ou directement chez le producteur.

 

Dans le premier cas, il y a trois lettres et deux chiffres : ils déterminent l’aviculteur et le numéro du bâtiment où vit la poule.

Dans le second cas, il n’y a que trois chiffres : ils déterminent à la fois le département de production et le producteur.

 

Enfin, sur l’emballage, on indique la date de ponte. Pas question d’acheter des oeufs au-delà de 28 jours après leur date de ponte : ils ne sont plus frais.

 

Vous ĂŞtes plutĂ´t A, B, S ou M ?

Mais il n’y a pas que ce code qu’il faut prendre en compte : la lettre indiquée est tout aussi importante. Si c’est un A, celui veut dire que les oeufs sont frais (moins de 28 jours) ou extra-frais (moins de 9 jours). En revanche, il s’agit d’un oeuf destiné à l’industrie agro-alimentaire si son emballage indique “B”.

 

Et chez les oeufs, la taille compte ! On nommera M un oeuf de calibre standard (entre 53 et 62g), S un oeuf petit (mois de 53g), L un oeuf au calibre gros (62 à 72g) et enfin XL pour les très gros oeufs (73g et plus). 

 

Pour bien choisir, soyez vigilants

Un packaging alléchant avec de jolies cocottes en photo, picorant dans la nature ? Pourquoi pas, mais pour en avoir le coeur net, une seule solution : regarder le code des oeufs. Ne vous laissez pas amadouer par des emballages, fiez-vous aux catégories. Il en va de même sur les marchés où la présentation très champêtre n’est en rien la vitrine des conditions de vie des volailles.

 

Source : Pour de bon et la nutrition.

Vidéo suggérée

Dans le mĂŞme univers