• Connexion
  • Inscription
Comment choisir un homard ?

Servi dans les grands restaurants, le homard est réputé pour le raffinement de sa chair, à même de livrer des plats exceptionnels. Toutefois, il existe de nombreuses variétés de homards, avec chacune son propre parfum et ses propres compatibilités avec vos différentes garnitures et recettes ! Pour éviter toute erreur, nos chefs vous livrent les clés pour bien choisir un homard.

Le homard breton


- Le homard breton est particulièrement reconnaissable à sa couleur bleu nuit.
- Contrairement à ce que son nom indique, le homard breton ne se pêche pas qu'au large des côtes bretonnes. Il est également attrapé sur l'ensemble des rivages atlantiques, de la mer du Nord et de la mer Celtique.
- Le homard breton est assez rare. Il est pêché au casier en eaux profondes et très froides. Il coûte entre 35 et 50 € le kilo chez votre poissonnier.

Le homard canadien


- Le homard canadien présente une teinte rougeâtre, assez sombre.
- Il est pêché au large des côtes américaines. Contrairement à son homologue européen, il est presque élevé, car son environnement naturel est très protégé.
- Le homard canadien est relativement courant, et disponible en grande quantité à la pêche. Il est donc vendu moins cher, entre 20 et 35 €.

Les critères de choix d'un homard


- La pleine saison (et donc les prix les moins chers) est située en mai et juin. Son prix augmente fortement pendant les fêtes de fin d'année, car il est très demandé.
- Le homard doit être absolument vendu et cuit vivant afin de conserver une chair ferme et juteuse. Ses tendons à l'abdomen et aux pinces ne doivent pas avoir été sectionnés.
- Privilégier un homard assez lourd, promesse d'une quantité de chair importante. Le must : un homard avec des coquillages attachés à sa carapace, signe d'un crustacé n'ayant pas mué récemment, et donc bien en chair.
- Privilégier le homard femelle au mâle, à la chair plus ferme.

Dans le même univers