Icone utilisateur
  • Inscription
Comment éviter le drame du petit mangeur qui partage l’addition ?

Tous les appétits d’oiseau (et tous les gens sobres du monde) ont connu ce tragique moment : devoir partager une addition bien salée au restaurant alors qu’ils n’ont mangé qu’une petite salade et/ou pas bu une goutte de la très coûteuse bouteille de vin qui a été commandée.

 

Par bonheur, des coachs en étiquette livrent quelques conseils à destination des victimes du « On partage ? » dans un intéressant article paru sur foodandwine.com. Résumé.

 

Au moment où on vous invite au restaurant, « dites : "Avec plaisir, mais je ne suis pas amateur de vin comme toi, je commanderai donc séparément" », conseille l’auteure de Modern Etiquette for a Better Life Diane Gottsman. Si vous n’en avez pas l’occasion, « prévenez au moment de vous asseoir à table que votre budget est serré », suggère de son côté l’experte Annette Harris. « Vous pouvez aussi demander au serveur de noter vos commandes sur un ticket séparé », suggère encore Diane Gottsman.

 

« On peut aussi tout simplement aller droit au but au moment où l’on apporte l’addition en disant : "Les amis, je m’occupe de ma part. Je n'ai pas les mêmes goûts (de luxe) et le même budget que vous !" », ajoute Diane Gottsman. Quoi qu’il en soit, la clé est de parler honnêtement… et le plus en amont possible pour éviter frustrations et moments de gêne.