• Connexion
  • Inscription
Fin de l’abondance: serions-nous amenés à remplacer notre viande par les insectes ?

La consommation de viande, par l'élevage que l'on doit faire, est très polluante. Pour réduire leur empreinte environnementale, certains arrêtent complètement la viande. Pour d'autres, cette solution radicale et parfois contraignante demande trop de sacrifices. Pour réduire votre impact écologique sans tirer définitivement un trait sur le goût de la viande, que diriez-vous de manger... des insectes ?

Pourquoi faudrait-il manger des insectes ? Adobestock

Lorsque l'on devient flexitarien, le goût de la viande peut parfois manquer. On se tourne vers les alternatives de plus en plus nombreuses mais, parfois, les steaks végétaux que l'on trouve dans les rayons des supermarchés n'ont pas vraiment le goût de viande. Cette différence gustative peut être un frein pour ceux qui tentent de réduire leur consommation de viande. Un problème qui pourrait être résolu grâce à la récente découverte de ces chercheurs. 

 

Ca a le goût de la viande rouge, la texture de la viande rouge, les nutriments de la viande rouge... mais pas son empreinte carbone. Ca, ce sont des vers. Lorsqu'on avait révélé que certaines grandes marques vous faisaient manger des insectes quotidiennement, certains étaient dégoûtés. Pourtant, l'idée d'en manger séduit de plus en plus pour des raisons écologiques et économiques.

Le goût et les nutriments de la viande rouge... sans l'empreinte environnementale

Sortez votre boîte d'appâts de pêche et de nourriture pour poissons, vous allez bientôt en avoir besoin... en cuisine. Vous buvez déjà des traces de mouches et de cafards dans votre thé, alors pourquoi ne pas baser votre prochain diner sur les vers en guise de plat principal ?

 

Consommer des vers de farine pourrait être une alternative écologique à la viande. Les vers consomment moins de ressources (terre, eau et nourriture) et leur élevage émet moins de CO2 qu'un élevage bovin. Pour rappel, la production mondiale de nourriture est responsable d'un tiers des gaz à effet de serre, déforestation et alimentation du bétail compris. Sur le plan environnemental, l'alternative est un sans faute.

 

Le bilan est encore plus intéressant lorsqu'on y ajoute les propriétés nutritionnelles de ces insectes. «Les insectes constituent une source alimentaire saine et nutritive avec des quantités élevées d'acides gras, de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines de haute qualité, qui sont identiques à celles de la viande» détaille In Hee Cho, l'un des chercheurs ayant participé à l'étude présentée le 24 août à l'occasion de l'American Chemical Society et repérée par The Guardian.

 

Et côté goût ? Selon la méthode de cuisson, la ressemblance gustative avec de la viande rouge serait à s'y méprendre à en croire les scientifiques. Cuit avec du sucre, la larve de coléoptère jaune aurait le même goût que la viande, d'après les chercheurs de l'Université de Wonkwang. A la vapeur, les notes se rapprochent davantage du maïs. En version rôtie, on est plutôt sur un goût de crevettes.

 

1 même ingrédient, 3 saveurs différentes selon la cuisson ! Et vous, seriez-vous prêt à manger des insectes pour faire face aux enjeux écologiques et humanitaires pour nourrir toute la population mondiale en croissance ? 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers