• Connexion
  • Inscription
La meilleure façon de faire du riz pilaf
Imprimer
La meilleure façon de faire du riz pilaf - 750gLa meilleure façon de faire du riz pilaf - 750g@ 750g
Enregistrer
Avatar de 750g Le Guide
Par 750g Le Guide

La méthode de cuisson du riz pilaf est appréciée depuis très longtemps. Ce qu’on adore, c’est qu’elle peut s’adapter à tous les goûts, se marier à tous les parfums et tout ça en très peu de temps et pour trois fois rien, surtout avec notre recette de riz pilaf. Pas de doute, c’est bien la meilleure recette de riz pilaf selon 750G Le Guide.

Ingrédients

4 personnes
  • Beurre100 g de beurre
  • Oignon50 g d'oignons
  • Riz basmati200 g de riz basmati ou long grain
  • Bouquet garni1 bouquet garni
  • Sel ou sel finSel ou sel fin
  • PoivrePoivre

Matériel

  • Cocotte en fonteCocotte en fonte
  • Four traditionnelFour traditionnel

Préparation

Préparation :
Cuisson :
Attente :
  1. 1

    Mélange du riz et de la garniture

    Mesurer le volume du riz.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Eplucher, laver et ciseler très finement l’oignon.

    Suer l’oignon dans 50 g de beurre. Ajouter ensuite le riz.

    L’enrober de matière grasse jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

    Ajouter 1,5 fois le volume du riz en eau chaude. Assaisonner.

    Ajouter le bouquet garni.

  2. 2

    Cuisson

    Placer un papier sulfurisé au contact du riz.

    Porter à ébullition.

    Couvrir et enfourner durant 18 à 20 minutes.

  3. 3

    Repos

    Laisser reposer 10 minutes hors du four avec le couvercle.

    Répartir les 50 g de beurre à la surface du riz.

    Égrainer à l’aide d’une fourchette pour ne pas casser les grains.

Conseils

  

Conseils pour les ingrédients

 

Tous les types de riz ne se valent pas. Pour un riz pilaf digne de ce nom, choisissez du riz basmati ou du riz long grain prétraité. Il existe également des riz incollables qui donnent de très bons résultats pour le riz pilaf.

 

Conseils de préparation

 

Un riz moelleux qui ne colle pas ? C’est possible, si vous laissez le beurre fondre dans le riz sans remuer et que vous placez un cercle de papier cuisson dans la casserole pour limiter l’évaporation du bouillon. Dernier conseil : ne cherchez pas à colorer le riz, de même que les oignons. 

 

Conseils de dressage

 

Lorsque le riz est dressé, ne surtout pas le tassez surtout pas. Laissez-le bien aéré.

 

 

 

Quelles variantes pour le riz pilaf ?

 

Pilaf de la mer, la plus légère des variantes

Pilaf de poulet, la plus appréciée des variantes

Riz au gras, la plus exotique des variantes

 

 

 

Quels accompagnements pour le riz pilaf ?

 

Quel vin servir avec le riz pilaf ?

 

Je ne peux pas conseiller un seul vin, cela dépend beaucoup du plat que vous ferez. 

 

Quel plat servir avec le riz pilaf ?

 

La cuisson du riz pilaf s’associe très bien avec du poisson ou un plat en sauce comme la blanquette de veau.

 

Quel dessert et quelle entrée servir avec le riz pilaf ?

 

L’idéal c’est de proposer des accompagnements plutôt simples, qui ne nécessitent pas trop de temps de préparation. 

En entrée, des crudités ou un potage tout simple iront très bien.

En dessert, des œufs à la neige seront légers, aériens et gourmands. C’est l’idéal.

 

 

Questions fréquentes

 

Faut-il laver le riz avant de la cuisiner ?

 

Surtout pas. Au contraire, il faut des grains bien secs pour réussir un bon riz pilaf.

 

Faut-il colorer le riz lorsqu’on le met dans le beurre ?

 

Il ne faut pas le colorer, juste le nacrer. Le riz doit devenir translucide.

 

 

Les principales causes de ratage

 

Comment faire pour que mon riz ne colle pas ?

 

Choisissez un riz incollable ou bien placez un papier cuisson dans la casserole au moment de la cuisson. N’oubliez pas d’ajouter le beurre sans remuer. Ainsi, votre riz rester humide sans coller.

 

 

 

Le saviez-vous ? La minute culture

 

Petite histoire du riz pilaf

 

Vous pensiez que le riz pilaf était Asiatique ? Détrompez-vous, il nous vient tout droit de Perse. Avicenne, un médecin Ouzbeck, en a écrit la première recette au 10ème siècle. Au fil des conquêtes, le mode de cuisson du riz pilaf s’exporte un peu partout, excepté dans l’Empire romain où l’on utilisait le riz uniquement à des fins médicales. 

 

Pourquoi le riz pilaf s’appelle-t-il pilaf ?

 

Notre riz pilaf dérive du persan Pilav ou pilaw qui désigne du riz ou des céréales bouillis dans un bouillon. 

Commentaires

Idées de recettes
Vidéo suggérée