• Connexion
  • Inscription
Le miel se périme-t-il ?

Côté conservation du miel, on entend tout et son contraire. Certains ne dépassent jamais la date de durabilité minimale, d’autres sont un peu moins regardant et estiment que le sucre est un conservateur naturel qui rend le miel impérissable. Qu’en est-il vraiment ?

Le miel se périme-t-il un jour ? Adobestock

Des mssemens dans une main, le pot de miel dans l’autre, vous vous apprêtiez à vous en donner à cœur joie pour badigeonner (généreusement) votre crêpe marocaine lorsque vous vous êtes aperçu que la date indiquée sur le couvercle du pot de miel était dépassée depuis 6 mois. Aïe ! Faut-il le jeter ? Pouvez-vous encore le consommer ? Le miel peut-il réellement se périmer et, si non, pourquoi y a-t-il une date indiquée sur le pot ? On vous dit tout. 

Le sucre, ça conserve

Le miel ne périme pas. Et ça pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il contient beaucoup (beaucoup, beaucoup) de sucre. Il suffit de regarder les bonbons qui traînent dans la boîte à gants de votre voiture depuis 2 ans pour le comprendre ; ils n’ont pas bougé d’un poil grâce au sucre qui joue le rôle de conservateur naturel. Mais ce n’est pas la seule raison qui explique que le miel ne se périme pas. 

Le miel est aux bactéries ce que le désert est aux hommes

Le miel est un produit qui contient très peu d’eau. Or, si votre boeuf bourguignon ou votre fromage moisissent, c’est parce qu’ils contiennent de l’eau. Sans eau, pas de bactéries qui s’installent. Et sans bactéries, pas de moisissure et de péremption. CQFD. Mais attention : le miel ne se conserve que s’il est gardé dans un endroit sec. S’il est exposé à l’humidité, c’est fichu. 

 

La différence entre le miel et le désert, c’est la température. Quand on congèle ou que l’on met au réfrigérateur un plat, c’est pour ralentir la prolifération des bactéries. Elles se reproduisent à la vitesse grand V quand il fait chaud. Pour ne pas prendre de risque, ne stockez pas votre miel dans des endroits très chauds.

Le miel, le nouveau désinfectant naturel ?

Peut-être votre grand-mère vous a-t-elle déjà prodigué quelques uns de ses petits remèdes miracles, à commencer par vous badigeonner du miel sur une plaie. Sachez que son idée, aussi surprenante soit-elle, s’appuie sur un raisonnement plutôt logique.

 

Le miel, grâce à sa composition, produit un antibiotique naturel (qui évite notamment l’infection des plaies). Ce n’est pas d’une grande utilité pour consommer vos mssemens, on est bien d’accord. Par contre, c’est bien utile pour éviter la prolifération de bactéries dans le pot.

Pourquoi inscrit-on une date sur les pots de miel ?

Il faut savoir distinguer date limite de consommation et date de durabilité minimale. Une fois la deuxième date dépassée (DDM), le produit reste tout à fait consommable sans risque pour la santé. 

 

Le produit risque simplement de perdre en goût, de changer un peu de couleur ou de texture. Dans le cas du miel, il peut se solidifier ou cristalliser. Ce n’est pas bien méchant, rassurez-vous. Dans des bonnes conditions (à l’abri de la chaleur et de l’humidité), vous pouvez sans problème garder votre miel deux ans. 

 

Maintenant que vous savez parfaitement comment et combien de temps garder votre miel sans qu'il ne périme, choisissez du bon miel de qualité et méfiez-vous des faux miel

Vidéo suggérée

Dans le même univers