• Connexion
  • Inscription
Plats de résistance, l'initiative solidaire lancée par l'Institut de France pour soutenir nos soignants

Tous les jours, infirmiers, médecins et tout le personnel soignant s’engagent auprès de nos malades. Ils ne comptent ni leurs heures ni leur dévouement. Aujourd’hui, c’est à notre tour de nous investir pour eux. Mais comment ?

Logo de l'initiative solidaire "Plats de résistance" lancée par la Fondation Gastronomie Humaniste - Institut de France

La Fondation de la Gastronomie Humaniste - Institut de France lance “Plats de résistance”, un appel aux dons pour créer une chaîne de solidarité entre chefs, associations, bénévoles, producteurs-artisans et soignants. 

 

L’objectif ?

 

Obtenir suffisamment de moyens pour produire et distribuer chaque jour un millier de repas de qualité, préparés par des chefs avec des bons produits. “Tous les jours, des plats de chefs au personnel soignant seront offerts pour préserver leurs forces, leur moral et leur dire MERCI pour leur dévouement quotidien” précise la Fondation.

 

Le but n'est pas de créer un énième groupe de distribution de nourriture, mais de maintenir toutes les initiatives déjà lancées un peu partout en France pour soutenir le personnel hospitalier. "Il y a déjà de nombreuses actions mises en oeuvre. Mais la plupart d'entre elles sont bénévoles" explique Christian Regouby, le fondateur de la Fondation, avant de poursuivre "c'est pour soutenir financièrement toutes ces initiatives et les aider à tenir dans la durée que l'on lance cet appel aux dons." 

 

Concrètement, comment ça se passe ? 

 

Dans la pratique, toutes les associations, les restaurateurs et autres initiatives individuelles qui voudront bénéficier de cette aide financière doivent s'inscrire sur une liste. Premier arrivé, premier servi : en fonction de l'ordre d'inscription et de la quantité de dons reçus, la Fondation prendra en charge un certain nombre de repas, à hauteur de 5 euros par repas distribué aux établissements de santé. "A la fin de chaque mois, les bénéficiaires nous enverrons un relevé des livraisons de repas effectuées et on répartira les dons en fonction de l'argent reçu" explique M. Regouby.

 

Mais pour y avoir droit, encore faut-il répondre à la condition sine qua non : faire travailler les petits producteurs et artisans pour les soutenir pendant cette période. Car, en plus d'apporter de bons plats au personnel hospitalier, l'initiative de la Fondation de la Gastronomie Humaniste a aussi pour but d'aider les producteurs à survivre économiquement face à cette crise.

 

Nos soignants se mobilisent pour lutter contre la pandémie ; à nous de nous mobiliser pour les soutenir. Que vous fassiez un don de 5 euros ou de 50, chaque geste compte, même les plus petits. D'autant qu'après réduction fiscale de 66%, un don de 10 euros ne vous coûtera que 3 euros. 

 

Et après ?

Dans un second temps, la Fondation de la Gastronomie Humaniste mettra en place un "think and do tank". Mais c'est quoi au juste ? "La crise actuelle a un impact sur notre façon de se nourrir. On redécouvre les producteurs de proximité, on a des comportements alimentaires différents. L'idée est de centraliser toutes ces expériences nouvelles de chacun et de réfléchir ensemble sur la façon de les inscrire sur le long terme" projette Christian Regouby.

 

Voici le site pour faire un don.

Vidéo suggérée

Dans le même univers