• Connexion
  • Inscription
Pour éloigner la maladie d'Alzheimer, évitez ces aliments à risque !

Plusieurs études s'accordent à dire qu'un régime méditerranéen, composé de fruits, légumes, poissons et légumes secs, réduirait les risques de développer une démence, dont la maladie d'Alzheimer. Mais quid des aliments à éviter ? 

Ces aliments pourraient favoriser le développement d'Alzheimer. Adobestock

La maladie d'Alzheimer est loin d'être rare. Cette maladie neurodégénérative touche environ 1 million de personnes en France, et 225 000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Votre oncle, votre voisin ou votre amie, tout le monde peut être touché par la maladie, particulièrement les plus de 65 ans. En 2020, 8% des seniors étaient atteints par Alzheimer

 

Les études pour comprendre la cause de ce trouble sont nombreuses. D'après une récente recherche, la consommation de certains aliments pourraient favoriser le développement de la maladie

L'alimentation, un facteur clé pour lutter contre les maladies

On savait déjà que l'alimentation jouait un rôle clé dans la prévention ou l'apparition de nombreuses maladies. Adopter une alimentation équilibrée et diversifiée permet notamment de réduire les risques de maladies chroniques, mais pas que. On sait que le saumon, les harengs, l'huile de lin, les oléagineux et l'avocat sont des aliments qui permettent de faire le plein d'Oméga-3. Et ça, c'est une très bonne nouvelle pour la santé de votre système nerveux et de vos artères. Manger des Oméga-3 peut réduire les risques de mortalité lié à une maladie cardio-vasculaire

 

A l'inverse, certains aliments peuvent être mauvais pour la santé ou favoriser l'apparition de maladies. On sait par exemple que les crudités et les repas trop copieux sont des aliments à éviter si l'on souffre du syndrome de l'intestin irritable car ils peuvent aggraver les symptômes. Le même constat se dessine du côté des études portant sur la maladie d'Alzheimer. Des chercheurs estiment en effet que certains aliments pourraient favoriser le développement de la maladie d'Alzheimer

Les produits ultra transformés augmentent les risques de maladie d'Alzheimer

D'après l'étude publiée en 2019 dans la revue Neurology, la consommation d'aliments ultra transformés et autres produits riches en acides gras trans seraient potentiellement nocifs pour la santé. Au-delà de contenir beaucoup d'additifs pas toujours inoffensifs (pour rappel, les Français en mangent 4 kilos par an), ils seraient également un facteur de risque possible pour le développement de la démence.

 

Qu'entend-on par aliments ultra-transformés ?

 

Pour éviter tout risque, il est donc recommandé de ne pas abuser des plats préparés, biscuits, bonbons, gâteaux, soupes instantanées, charcuterie transformée et sodas.

 

Pour arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont suivi pendant 10 ans plus de 1 600 hommes et femmes de plus de 60 ans qui n'étaient pas malades. Ils ont analysé leur taux d'acides gras trans dans leur sang durant toute la durée de l'étude. Et le résultat est très clair : les personnes présentant les niveaux les plus élevés en acides gras trans étaient 52 % et 74 % plus à risque de développer une démence que celles qui avaient les niveaux les plus bas. 

 

D'autres aliments à privilégier

Pour prévenir les risques de démence, et particulièrement de maladie d'Alzheimer, il faudrait plutôt privilégier les fruits, légumes verts, légumineuses et céréales, apprend-on sur le site de la fondation Vaincre Alzheimer. Plusieurs études s'accordent à dire que le régime méditerranéen préviendrait du risque de développer une démence

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers