• Connexion
  • Inscription
Pourquoi dit-on que les femmes enceintes ont envie de fraise ou de chocolat ?

On ne compte pas le nombre de fois où l’on nous a répondu “tu es enceinte ?” dès que l’on avait une envie irrépressible de chocolat, de bonbon ou d’un aliment bien spécifique. Premièrement, il faut arrêter de dire ça. Deuxièmement, pourquoi dit-on que les femmes enceintes ont des envies culinaires très précises ? 

61% des femmes enceintes connaissent des fringales.

6 femmes enceintes sur 10 ont des envies alimentaires soudaines et très précises, particulièrement les 6 premiers mois de la grossesse. Bonbons, jus de fruits, lait froid et cacao, fromage ou fraises : chacune a sa préférence, des envies les plus communes aux plus improbables, sans vraiment pouvoir l’expliquer. On a cherché à savoir le pourquoi du comment. On va être honnête tout de suite : aucune étude scientifique n’avance avec certitude une cause qui expliquerait ces envies de fraises et de chocolat. Toutefois, plusieurs hypothèses sont avancées.

 

Encore un coup des hormones ?

L’hypothèse la plus fréquente avance que les hormones auraient un rôle à jouer dans tout ça. A la grossesse, le corps produit plus d’œstrogènes et de progestérone. Si le premier nous coupe l’appétit, le second a l’effet inverse. Il nous pousse instinctivement à faire le plein de nutriments pour assurer la bonne santé du fœtus. Ce genre de mécanisme instinctif réveillé par nos hormones expliquerait pourquoi plus de la moitié des femmes enceintes sont sujettes aux fringales, mais ça n’explique pas pourquoi certains aliments sont plus désirés que d’autres. 

 

Les fringales seraient-elles la conséquence d’une carence nutritionnelle ?

Les envies des femmes enceintes traduisent-elles un besoin nutritionnel ?

Selon certains chercheurs, une envie prenante de fraises serait le signe d’un manque de vitamines, une envie de fromage un message du corps nous alertant d’un déficit en calcium, des cacahuètes salées un manque de sels minéraux, une envie de chocolat évoque un manque de magnésium, etc. Vous avez compris l’idée. Le choix de tel ou tel aliment plutôt qu’un autre pourrait alors s’expliquer en partie par les besoins nutritionnels que l’on ressent. 

 

Il ne faut pas prendre ces hypothèses pour argent comptant. Comme le rappellent nos confrères du Nouvel Obs, “si les [envies culinaires et fringales] existaient pour supprimer ou modérer les manques nutritionnels, cela impliquerait que les femmes se reportent effectivement sur des aliments riches en nutriments nécessaires” comme les légumineuses ou le poisson. D'ailleurs, on vous a listé les meilleurs aliments à consommer pendant la grossesse. Or, il suffit d’observer votre compagne, votre amie ou votre sœur pour vous rendre compte que les lentilles et le saumon ne sont pas vraiment dans le top 3 de ses préférences alimentaires en ce moment.

 

Autre point, et non des moindres : les envies alimentaires au cours de la grossesse ne sont pas les mêmes selon les pays. Si, en France, les femmes ont tendance à vouloir du chocolat, c’est plutôt le riz qui va être l’aliment de tous les désirs au Japon.

 

Et si on voulait simplement se faire plaisir et écouter notre corps ?

Pendant la grossesse, on écoute nos envies

Et si, finalement, ces envies de chocolat ou de fraises étaient simplement des petits plaisirs que l’on s’autorise exceptionnellement à cette période ? Un peu en mode “tant qu’à prendre du poids pendant 9 mois, autant se lâcher et écouter mes envies” que certaines ont parfois tendance à réfréner habituellement.

 

Mais attention à ne pas consommer trop d'aliments sucrés : d'après une étude, boire des sodas pendant la grossesse ne serait pas très bon pour le bébé.

Vidéo suggérée

Dans le même univers