• Connexion
  • Inscription
Pourquoi le prix de la bière Heineken a plus augmenté que les autres ?

Malgré un chiffre d'affaires à la hausse en 2022, l'entreprise néerlandaise Heineken a dû augmenter ses prix de presque 9%. Inflation, coût des matières premières, risque de pénurie de gaz : on fait le point sur les raisons qui expliquent qu'on paye nos bières plus cher. 

Les bières Heineken sont parmi les plus consommées en Europe. Adobestock

La célèbre bouteille verte voit la vie en rose. Depuis la réouverture des bars, la marque néerlandaise se porte plutôt bien. C'est même un euphémisme puisqu'elle a réalisé, sur le premier semestre 2022, un bénéfice net en augmentation de 22,3% par rapport à l’année dernière, soit une somme de 1,27 milliard d'euros d’après Le Figaro. 

 

Les consommateurs sont donc au rendez-vous. Entre les pique-niques, les apéros et les soirées télé, il y a pléthore d'occasions. A tel point que la marque se targue d'avoir vendu 7,6% plus de volumes que l'an dernier. Tout roule... mais jusqu'à quand ?

Vous avez remarqué que vous payez vos bières plus cher ?

A moins de vivre dans une grotte, vous avez probablement remarqué que la plupart des produits du quotidien coûtent plus cher depuis quelques mois. Les glaces coûtent plus cher de 4,9% en 2022, le melon peut se vendre 8 euros la pièce, le saumon coûte un rein : aucun produit n’est épargné. En moyenne, l'alimentation a pris +6,7% en un an d'après les chiffres publiés par l'Insee fin juillet. 

 

Certains produits affichent des hausses encore plus importantes pour faire face à l'inflation. C’est le cas de la marque de bières Néerlandaise Heineken qui a augmenté ses prix de 8,9% en moyenne depuis le début de l’année. Comment expliquer cette hausse des prix ?

Les matières premières coûtent une forture

Malt, eau, houblon et levure sont la base de la bière. Adobestock

Comme chaque année, les soirées au camping commencent par un apéro. Comme chaque année, vous achetez donc un saucisson et des bières. Mais, cette année, le passage en caisse s’avère plus douloureux. Et pour cause : le pack de Heineken, qui a pourtant la réputation d’être parmi les moins chers du marché, a sacrément augmenté. 

 

La faute à la flambée des prix des matières premières et de l’énergie. «  La récente accalmie du côté des matières premières est compensée par le niveau inégalé des prix du gaz, ainsi que par des risques pesant sur sa disponibilité, notamment en Europe, notre principal marché » expliquait alors la marque à nos confrères du Figaro. L'entreprise doit répercuter ces dépenses sur le prix de vente de ses produits. Pour le moment, la hausse de 8,9% associée à certaines économies est suffisante pour permettre à la marque de rester à flot. 

 

La marque se questionne sur la consommation à venir si la situation ne s’améliore pas. D’un côté, les pressions économiques font envisager des revenus incertains pour la marque, le risque de pénurie de gaz n’aidant pas à se projeter. De l’autre, il est difficilement envisageable d’augmenter à nouveau les prix des bières Heineken au risque de perdre les consommateurs, déjà durement touchés par une baisse de leur pouvoir d'achat. D'autant que le marché est compétitif. Dernièrement, l'élection de la meilleure bière de France 2022 a ajouté un nouveau concurrent dans le marché.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Vidéo suggérée

Dans le même univers