• Connexion
  • Inscription
Ricard, Pastis 51 : pourquoi ces produits sont presque introuvables dans les magasins E.Leclerc ?

Si vous faites vos courses dans les magasins E.Leclerc vous aurez peut être remarqués que certaines références stars du rayon alcool ont disparu. Mais pourquoi ?

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en mars ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Récemment, on vous partageait les résultats d’une étude de l’institut NielsenIQ sur les chiffres d’affaires et les ventes en volume des articles alimentaires. Verdict ? Le Ricard était, comme l’année dernière, en pôle position.

 

Avec les beaux jours, les apéritifs  se font plus nombreux et cet alcool est très prisé. Une mauvaise nouvelle risque de décevoir les amateurs de Ricard et de Pastis 51. En effet, ces fameuses boissons anisées sont devenues très rares dans les supermarchés de l’enseigne E.Leclerc.

Le résultat d’un désaccord

Les bouteilles de Ricard, Pastis 51, Lillet, Suze ou Ballantine’s sont désormais les grandes absentes des rayons des magasins E.Leclerc. Si l’alcool reste évidemment à consommer avec modération, c’est un mauvais timing quand on sait que l’été approche et avec lui le temps des apéros .

 

Cette absence dans les rayons vient d’un différend, lors de négociations commerciales entre le géant de l’alimentaire et le groupe Pernod Ricard France. En effet, le gouvernement a demandé aux industriels de renégocier les prix des produits alimentaires afin d’opérer une vraie baisse pour que les consommateurs arrivent à faire face à l’inflation. Mais apparemment, malgré de nombreux échanges, les deux groupes ne seraient pas arrivés à un accord.  “Comme quatre ans plus tôt, les deux entreprises sont en désaccord sur les négociations commerciales. En 2019, cela avait entraîné la disparition de certaines bouteilles pendant trois mois” explique nos confrères de Ouest France. Et l’histoire se répète puisque la marque a décidé de retirer plusieurs marques de spiritueux.

Un cas qui n’est pas isolé

Mais cette situation n’est pas exceptionnelle. Les spiritueux précédemment cités ne sont pas les seuls produits qui ont disparu des rayons de certains supermarchés ces derniers mois. En mai 2023 déjà, des distributeurs avaient décidé de retirer des produits à cause aussi de différents commerciaux liés à l’inflation. Le groupe Super U avait, par exemple, boycotté des articles de la marque PepsiCo France ou encore Carrefour avec Tropicana.

Dans le même univers