• Connexion
  • Inscription
Tous les surgelés ne sont pas bénéfiques à la santé : des experts expliquent lesquels choisir !

Les surgelés peuvent être bons pour la santé des consommateurs. Mais ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier ! Afin de bien les choisir, nutritionnistes et médecins partagent leurs conseils.

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en avril ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Avec 2 millions de tonnes consommés par an, les surgelés se sont imposés dans la consommation quotidienne des Français. Pratiques à stocker et rapides à préparer, ils s’avèrent également bons pour la santé, à condition de bien les choisir. En effet, face aux larges rayons de surgelés, il est important de faire attention à des petits détails qui font toute la différence. Médecins et nutritionnistes ont justement partagé leurs conseils sur le sujet. Voici ce qu’il faut retenir.

"Les surgelés constituent une bonne alternative"

Contrairement aux idées reçues, les surgelés ne sont pas mauvais pour la santé. Ils seraient parfois meilleurs que certains aliments frais, comme l’explique le docteur Pascal Goncalves (alias Dr Food) dans une interview accordée au Parisien : “Il serait même préférable de manger des légumes surgelés plutôt que des légumes frais qui ont traîné une semaine dans le bac du réfrigérateur et ont donc perdu une partie de leurs nutriments. Et comme il n’est pas évident d’avoir à disposition des légumes frais tous les jours, les surgelés constituent une bonne alternative pour augmenter sa consommation quotidienne de produits végétaux, garants d’une alimentation saine et équilibrée”. 

 

Néanmoins, le spécialiste l’affirme : “Tous les surgelés ne sont pas pour autant bénéfiques à la santé”.

Quels surgelés choisir ?

Il existe plusieurs types de surgelés tels que les aliments bruts ou encore les plats préparés. Le mieux est évidemment de se tourner vers la première option, puisque les aliments bruts ont l’avantage de conserver toutes leurs qualités nutritionnelles grâce au froid : “Seuls ceux contenant exclusivement des légumes bruts (100 % épinards, 100 % petits pois…) sont recommandables. Je déconseille les épinards à la crème ou les poêlées méditerranéennes surgelés, par exemple, dans la mesure où ils regorgent d’additifs (stabilisants, épaississants…) qu’il vaut mieux éviter” affirme le médecin.

 

De leur côté, les plats préparés doivent être consommés qu’occasionnellement. Le problème ne vient pas du processus de congélation mais de la recette de la préparation comme le souligne le nutritionniste Raphaël Gruman sur Top Santé : “La viande, par exemple, est relativement cher. Donc les industriels vont avoir tendance à bien miser sur les sauces pour alourdir le plat”. Résultat ? Ce type de produits est généralement trop sucré, trop gras ou même trop salé. 

Comment choisir les surgelés ?

C’est pourquoi, afin de faire la différence entre les surgelés, il est essentiel de vérifier la composition, comme l’explique le Dr Pascal Goncalves : “Il faut scruter les étiquettes pour vérifier la présence de sel, de sucre ajouté ou d’additifs « cosmétiques » industriels”. 

 

Le mieux est de toujours privilégier un produit avec une liste d’ingrédients la plus courte possible et facile à comprendre : “ Je préconise donc de choisir les recettes les plus simples : des haricots verts bruts par exemple et non un plat cuisiné, comme une ratatouille ou un petit salé aux lentilles, susceptibles de renfermer des arômes, des amidons modifiés, des conservateurs, du sirop de glucose… Une ratatouille en boîte est le plus souvent un aliment industriel ultra-transformé : elle ne peut donc pas remplacer une portion de légumes frais”.

Dans le même univers