Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

Tout ce qu’il faut absolument savoir sur les additifs alimentaires

L’affaire a fait grand bruit ! Mi-avril, le gouvernement a décidé de suspendre dans les aliments, l’additif E171, suspecté d’être cancérogène. On fait le point.

 

Les additifs, qu’est-ce que c’est ? 

 

Ce sont des substances qui ne sont pas habituellement consommées comme un aliment ni utilisées comme un ingrédient dans l'alimentation. Ces composés peuvent être d’origine naturelle (comme le sel ou les épices) ou « de synthèse », et sont intégrés aux aliments pour y exercer un effet particulier : colorer, relever le goût ou améliorer la conservation. Ils sont détectables dans la liste des ingrédients, sous leur propre nom (colorant, conservateur), ou sous la lettre « E » suivie de 3 ou 4 chiffres.  

 

Une grande famille 

 

Pour schématiser, on peut diviser les additifs en plusieurs familles. Les principales sont :

 

  • les colorants, qui rendent le produit plus attrayant 
  • les conservateurs, qui ralentissent la prolifération des moisissures et permettent de garder les aliments plus longtemps
  • les anti-oxygènes, qui retardent l’oxydation des fruits par exemple
  • les agents de texture, qui permettent d’épaissir ou de rendre un mélange homogène  
  • les exhausteurs de goûts, qui, comme leur nom l’indique, rehaussent la saveur 

 

Quid de l’E171 ?

 

Problème, ces additifs ne sont pas sans conséquence sur notre santé, et sont suspectés d’entraîner des intolérances et autres réactions allergiques. L’E171 en particulier, est sur la sellette ! Cet additif est utilisé pour ses propriétés colorantes dans de nombreux produits (confiseries,  biscuits, plats cuisinés…). Or, il est notamment constitué de nanoparticules de dioxyde de titane (TIO2), qui font l’objet de vives polémiques…

 

Des chercheurs de l’INRA* ont montré que chez l’animal, le E171 pénètre la paroi de l’intestin et se retrouve dans l’organisme, entraînant des troubles du système immunitaire. Toujours chez l’animal, l’exposition orale chronique au E171 peut induire des lésions colorectales précancéreuses…  Lorsqu’il est inhalé, le TiO2 est susceptible d’entraîner des tumeurs malignes chez le rat. Même s’il est encore trop tôt pour extrapoler ces conclusions à l’homme, le doute plane donc sur cet additif ! 

 

Au vu de ces études, l’Anses* a conclu qu’il était impossible de lever l’incertitude concernant  l’innocuité de l’E171. Par précaution, Le gouvernement a donc décidé de le suspendre à partir du 1er janvier 2020. L’interdiction de l’E171 s’appliquera aux aliments fabriqués en France ou importés. 

 

En attendant, on ne peut donc que donner ce conseil de bon sens : plus que jamais, lorsque vous faites vos courses,  prenez le temps de lire les étiquettes et la liste des ingrédients. Si elle mentionne la présence d’E171, mieux vaut s’abstenir…. Et de manière générale, si un produit contient plus de 3 additifs, passez votre chemin !

 

*Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation

* Institut national de la recherche agronomique

 

Vidéo suggérée