• Connexion
  • Inscription
Vous ne pourrez pas consommer autant de saucisses au barbecue cette année, voici pourquoi

Vous avez prévu le budget de location du mobil-home, celui des restaurants et des souvenirs à rapporter à toute la famille. Mais avez-vous prévu une enveloppe suffisante pour continuer de faire cuire merguez et chipos au gril ? L’inflation n’a pas épargné ces produits incontournables de nos étés.

Les pâtes, la farine, l’huile, le saumon : rien ne résiste au passage de l’inflation. Même ce produit du quotidien a vu son prix augmenter pour la première fois en 20 ans ! Vous avez dû remarquer que, depuis quelques mois, vos courses vous coûtent plus cher pour les mêmes produits. 

 

Tous les secteurs sont touchés, y compris les produits estivaux par excellence. Peut-être que vous l’avez remarqué, peut-être que vous fermez les yeux en vous disant que “c’est les vacances, on se fait plaisir”, mais le fait est là : les merguez et les chipolatas vous coûtent bel et bien plus cher cette année. 

Des chipo pas cheap

Le prix des chipolatas et des merguez a augmenté de 11,4%. Adobestock

L’inflation n’a pas épargnée les produits star de nos étés. Le prix des merguez et chipolatas a augmenté de 11,4% par rapport à l’année dernière, d’après le cabinet d'études IRI France repris dans un article du Parisien. Quand on se penche sur la question, il n'y a rien d’étonnant à cela.

 

Les céréales coûtent plus cher, la guerre en Ukraine réduisant les récoltes et entravant l’approvisionnement et l’exportation. Or, le bétail se nourrit de ces céréales. Les producteurs n'ont d'autres choix que de les acheter. La seule solution ? Répercuter l'inflation de ces matières premières sur le prix de vente de la viande. 

 

Ajoutez à cela le coût de la main d’œuvre pour transformer la viande en chipolatas et merguez piquantes comme on aime, et vous comprenez pourquoi les saucisses emblématiques du barbecue coûtent un rein. Le problème, c'est qu'on n'a n’a pas tous les moyens de mettre 15 à 20 euros dans un kilo de merguez de très bonne qualité, alors on va se tourner vers des produits moins chers,, à prix cassé par rapport à la concurrence, sans toujours savoir de quoi sont composées les merguez pour bénéficier de prix aussi attractifs.

Le prix des glaces nous refroidit !

Ce ne sont pas les seuls produits concernés par l’inflation. Bien que la plupart des incontournables de l'été soient plutôt épargnés par la hausse des prix, certains sont tout de même touchés de plein fouet. Si l'on ne s'intéresse qu'à l'alimentaire, les glaces voient elles aussi leur prix s’envoler de +4,9%, toujours d'après l'institut IRI. La faute au prix du lait et de la crème, indispensables pour préparer des crèmes glacées.

 

Pour des glaces de qualité, on veut bien mettre le prix. Malheureusement, on se fait parfois arnaquer en pensant acheter des glaces artisanales. Et ça, ça nous refroidit un peu.

Vidéo suggérée

Dans le même univers