• Connexion
  • Inscription
Acheter une cocotte n'est pas un choix à faire à la légère et voici les règles à respecter

Quand on commence à cuisiner, nul besoin d’avoir une batterie de cuisine immense mais il y a toujours un minimum indispensable. On démarre avec 1 ou 2 casseroles et une poêle et on enchaîne sur une cocotte. Acheter une cocotte n'est pas un choix à faire à la légère. Voici les règles à respecter.

Stock-Adobe

On peut passer des années à cuisiner avec uniquement 1 ou 2 casseroles, 1 ou 2 poêles et des plats à gratin. A un moment donné, on a quand même besoin d’une cocotte, l'indispensable des plats mijotés avec viande, poisson mais aussi des plats végétariens. Vous allez y faire un chili con carne, un riz pilaf, un plat mijoté comme cette épaule d’agneau mijotée aux épices et au potimarron ou cette carbonade de bœuf mais aussi y faire rôtir un poulet, un rôti en cocotte ou y faire cuire un pain cocotte

 

Il se trouve que l’on garde souvent ses cocottes pendant des décennies. Il est donc important de bien la choisir. Elle va vous accompagner au fil des années. Elle est synonyme de cuisine, de partage et de plaisir.

La taille

Tout dépend un peu de vos habitudes de vie. Pour démarrer, c’est bien d'avoir une petite cocotte pour 2 à 4 personnes (2 à 3 litres de contenance). Vous allez vous en servir dans le quotidien mais aussi pour recevoir en petit comité. Si vous invitez beaucoup, optez de suite pour une cocotte plus grande, pour 6 à 8 personnes (6 à 7 litres). L’idéal étant d’en avoir deux : une petite pour 4 personnes et une très grande (8 à 10 personnes, soit 8 à 12 litres) pour les grandes tablées.

Le matériau

Le choix va se faire sur la robustesse, la diffusion de chaleur mais aussi sur le poids.

Pour faire simple, il existe des cocottes en fonte émaillée, des cocottes en inox, des cocottes en céramique, des cocottes en verre et des cocottes en terre.

 

Voilà les avantages et les inconvénients de chaque type de cocotte  

La cocotte en fonte émaillée

C’est la rolls des cocottes. Inusable, on la garde souvent pendant toute sa vie. Elle permet à la fois de saisir les aliments et de lancer des cuissons douces, au four ou sur le feu. La conduction de la chaleur est très performante. Cette dernière va se diffuser doucement et uniformément tout au long de la cuisson. Vous allez pouvoir utiliser moins d’énergie en cuisson à basse température dans le four ou sur le feu.

On aime leur côté tradi ou rustique quand on les pose sur la table. 

 

Le seul point qui peut poser problème sur les grandes cocottes est leur poids. C’est plus un problème quand on doit la nettoyer que dans l’utilisation au quotidien mais c’est à prendre en ligne de compte.

La cocotte en Inox 10/18

Elle est ultra résistante avec souvent une durée d’utilisation à vie, comme la fonte car ce matériau ne se détériore pas avec le temps. L’inox est un matériau sain car il n’y a pas d’échanges entre le contenant et le contenu. Les cocottes en inox permettent tout comme la fonte de saisir les aliments et de faire des cuissons douces au four ou sur le feu. La diffusion de la chaleur se fait soit par le fond de la cocotte, soit par le fond et les côtés, sur les cocottes les plus sophistiquées. Cette fonctionnalité donne une diffusion de la chaleur parfaite et permet, comme pour les cocottes en fonte, d'utiliser moins d’énergie durant la cuisson. 

 

Si la cocotte en fonte se pose sur la table car on aime son côté traditionnel ou rustique, l’effet n’est pas le même avec une cocotte en inox. Certaines marques les vendent avec de jolies poignées amovibles pour une jolie présentation, du four à la table. Le gros avantage par rapport à la fonte est que les cocottes en inox sont beaucoup plus légères et très faciles à nettoyer au lave-vaisselle.

La cocotte en céramique

Elle a le vent en poupe depuis de nombreuses années car elle permet d’éviter les revêtements en téflon en offrant une alternative anti-adhésive. Elles permettent de saisir les aliments, les cuissons longues et douces au four ou sur le feu. 

Elles offrent l’avantage d’être légères.

 

Malheureusement, toutes les marques ne se valent pas et les associations de consommateurs ont parfois la céramique dans leur viseur. Soyez vigilant quant aux marques que vous achetez.

La cocotte en terre cuite

On les appelle souvent cocotte Romertopf, du nom de la marque la plus connue. Elles sont en terre brune et munies d’un couvercle et vont uniquement au four. Elles permettent de très belles cuissons à l’étouffée avec peu ou pas de matière grasse et préserve la qualité des ingrédients. C’est assez magique avec la volaille mais aussi une épaule d’agneau mais aussi avec les pommes de terre et les légumes. Nous avons un souvenir ému de pommes de terre confites dans cette cocotte, presque sans matière grasse. 

La diffusion de la chaleur est parfaite et permet des cuissons à l’étouffée au four. 

 

L’inconvénient est leur fragilité et le fait que l’on ne puisse pas saisir les aliments avant la cuisson au four.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers