• Connexion
  • Inscription
Ce supermarché supprime un élément essentiel du produit pour lutter contre le gaspillage

Pour réduire le gaspillage alimentaire, l'enseigne britannique Waitrose prend les choses en main. Dès septembre, elle mettra en application une mesure qui pourrait permettre de limiter considérablement les déchets alimentaires des consommateurs. 

L'enseigne Waitrose s'engage dans la lutte contre le gaspillage. Adobestock

En Grande-Bretagne, 4,5 millions de tonnes d’aliments sont jetés chaque année. C’est tout bonnement énorme. Pour limiter ce gaspillage alimentaire, chacun a ses petites techniques. Il y en a qui n’achètent que les produits à -30% dans les rayons anti-gaspi et d’autres qui rangent correctement leur frigo pour réduire le gaspillage. En Espagne, c'est le gouvernement qui a pris les choses en main en instaurant une amende allant jusqu'à 60 000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire. En Grande-Bretagne, un magasin a lui aussi décidé de mettre les bouchées doubles pour lutter contre le gaspillage alimentaire. 

 

A partir de septembre 2022, l’enseigne Waitrose qui compte 332 magasins en Grande-Bretagne, va mettre en place une mesure pour le moins radicale : supprimer les dates limites d’utilisation optimales (DLUO) de 500 produits. Seront principalement concernés les fruits et légumes frais emballés. L’idée, selon la chaîne de distribution, est d’inviter les clients à "faire preuve de jugement" en regardant par eux-mêmes si le produit a l'air bon. On sent, on regarde, et on avise.  

 

DLUO vs DLC : c'est quoi la différence ?

Car c’est bien les dates qui posent problème : 20% du gaspillage alimentaire serait lié à une mauvaise compréhension. Trop souvent, les clients confondent DLUO et DLC, alors que la différence est grande entre les deux sigles. 

 

Contrairement aux produits avec une Date Limite de Consommation, ceux avec une Date Limite d’Utilisation Optimale dépassée restent propres à la consommation. Leur aspect sera peut-être moins joli, leur texture un peu moins ragoûtante et leurs saveurs un peu moins prononcées (et encore), mais vous ne tomberez pas malade pour autant. 

 

Les “à consommer de préférence avant le” et autres indications recommandées sont faites pour que le consommateur profite pleinement des qualités organoleptiques du produit. S’il mange le produit après cette date de durabilité minimale, sa santé n’est pas en danger. A l’inverse, la DLC est indiquée par mesure de sécurité sanitaire.

 

 « Nous estimons que la suppression des dates sur les fruits et légumes frais pourrait sauver l’équivalent de 7 millions de paniers de nourriture de la poubelle », indique la porte-parole de l’enseigne Waitrose dans un communiqué. C'est un grand pas écologique, mais aussi une démarche intéressante pour le porte-monnaie des consommateurs. Dans un contexte d'inflation qui n'en finit pas, il serait mal vu de jeter de la nourriture.

 

En France, certains acteurs avaient déjà pris cette initiative

Waitrose n’est pas la première enseigne à mettre cela en place. Mark & spencer, Tesco et Morissons avaient déjà opté il y a quelque temps pour cette même mesure. Et en France, où en est-on ? 

 

L'idée de supprimer les dates de consommation n'est pas nouvelle. En France, Carrefour avait déjà initié le mouvement en 2014, en supprimant ou modifiant les dates de consommation de plus de 500 produits de sa marque à travers sa campagne “Act for food”. L’idée est de jeter moins de nourriture. Et cela passe par diverses actions : panier zéro gaspi composés de fruits et légumes issus de produits conditionnés et/ou en vrac pour 3 euros, allongement de 7 à 10 jours des DLUO des yaourts ou encore dons pour les banques alimentaires. 

 

Pourtant, les Français gaspillent toujours beaucoup trop. On jette en moyenne 30 kilos de nourriture par an et par personne, dont 7kg de nourriture encore emballée. C’est colossal. Pour réduire ce chiffre, il n'y a pas de secret : chacun doit contribuer à l'effort collectif. Mais rassurez-vous, vous n'êtes pas tout seul. On vous aide à cuisiner sans jeter les restes avec nos 5 conseils pour une cuisine zéro déchet.

Vidéo suggérée

Dans le même univers