• Connexion
  • Inscription
Cuisson du saumon : voici ce qu’il faut faire pour bien conserver les bénéfices de ce poisson

Bien cuire son saumon n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Pour éviter de se retrouver avec un pavé de poisson caoutchouteux, il existe quelques règles à suivre. Découvrez lesquelles.

Voir la suite de cet article plus basCuisson du saumon : voici ce qu’il faut faire pour bien conserver les bénéfices de ce poisson
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

Riche en bonnes graisses, le saumon est un poisson très consommé en France. Ainsi, on en consommerait environ 50 000 tonnes par an. Grâce à sa teneur en oméga-3, il aide à diminuer la pression artérielle (chez les personnes présentant une hypertension), à diminuer la quantité de triglycérides dans le sang et à réduire la mortalité cardiovasculaire chez les personnes présentant ce genre de troubles. Bref, pas question de se priver de saumon. Mais pour en profiter pleinement, il est important d’apprendre à bien le cuisiner.

3 astuces pour bien cuire son saumon

Afin de ne pas se retrouver avec un pavé de saumon caoutchouteux, il existe quelques règles pour bien cuisiner ce poisson. Tout d’abord, il faut :

  • Laisser reposer le poisson : sortez le saumon du réfrigérateur au moins trente minutes avant de le cuisiner. Cela évitera de voir les extrémités s’assécher et au cœur de ne pas cuire ;

  • Cuire le poisson à l’huile d’olive : le saumon doit être saisi à feu vif avant de poursuivre la cuisson à feu doux. Si vous utilisez du beurre, cette méthode de cuisson risque de le noircir. Mieux vaut utiliser un filet d’huile d’olive. Il est également possible de mélanger une noisette de beurre et l’huile ;

  • Garder la peau du saumon : celle-ci protège la chair du poisson et l’empêche de se déshydrater durant la cuisson. Il est très facile de retirer la peau du saumon une fois qu’elle est cuite. Sachez également qu’il est possible de la manger.

Laisser reposer le poisson : sortez le saumon du réfrigérateur au moins trente minutes avant de le cuisiner. Cela évitera de voir les extrémités s’assécher et au cœur de ne pas cuire ;

Cuire le poisson à l’huile d’olive : le saumon doit être saisi à feu vif avant de poursuivre la cuisson à feu doux. Si vous utilisez du beurre, cette méthode de cuisson risque de le noircir. Mieux vaut utiliser un filet d’huile d’olive. Il est également possible de mélanger une noisette de beurre et l’huile ;

Garder la peau du saumon : celle-ci protège la chair du poisson et l’empêche de se déshydrater durant la cuisson. Il est très facile de retirer la peau du saumon une fois qu’elle est cuite. Sachez également qu’il est possible de la manger.

Bien choisir son poisson

Pour éviter les saumons d’élevage, il est conseillé d’opter pour le saumon d’Alaska. Contrairement à son cousin d’Atlantique, celui-ci est toujours sauvage. Choisir ce type de saumon permet d’éviter les ajouts des industriels pour rendre le saumon rouge mais également d’ingérer les antibiotiques qu’ont reçu les poissons. De plus, la mer en Alaska est souvent moins polluée.

Choisissez un produit qui porte la mention “jamais congelé”. Cela permet de préserver tous les omégas-3 du produit. Enfin, optez pour un produit qui porte un label de pêche durable. Il en existe plusieurs, cela permet de prévenir la disparition progressive des populations de saumon sauvages.

Dans le même univers