• Connexion
  • Inscription
Culinairement parlant, nous ne sommes pas plus avancés que des hommes de cro-magnon

Bien qu’il soit difficile à imaginer, les femmes et les hommes du Paléolithique maîtrisaient déjà la cuisine. Et oui, ils se mettaient aux fourneaux, comme quoi la gastronomie française ne date pas d’hier. Une étude s’est d’ailleurs intéressée à un aliment phare qu’ils préparaient régulièrement. Alors une idée sur le sujet ?

Adobe Stock 

La cuisine française est en perpétuelle évolution. Chaque mois, des tendances food émergent. On vous parlait notamment d’une barbe à papa sans sucre ou encore d’une omelette sans œuf. Un engouement qui est favorisé par les réseaux sociaux comme TikTok qui s’est littéralement imposé comme une caverne d’Alibaba culinaire. Ce ne sont pas les buzz qui manquent sur la plateforme. On vous a d’ailleurs fait découvrir, les topokki, ce plat coréen épicé que tout le monde teste en ce moment ou encore le New York Roll, cette pâtisserie qui affole Internet

 

Aujourd’hui, la cuisine a une place clé dans le quotidien des Français. Et pour cause, d’après une enquête BVA, 70% des personnes habitant dans l’Hexagone déclarent apprécier la cuisine. Un engouement qui s’élargit au-delà des frontières, puisque la cuisine est un langage universel, c’est certain. Mais cette notion, de bien manger ne date en réalité pas d’hier. En effet, il y a 780 000 ans en arrière, à l’époque du Paléolithique, les hommes et les femmes étaient déjà de fins gourmets qui n’hésitaient pas à se mettre aux fourneaux. C’est d’ailleurs ce qu’a dévoilé une récente étude. Alors que mangeaient-ils ? On répond à la question dans cet article.

Que mangeaient nos ancêtres ?

Petit retour en arrière : nous sommes à la première période de la Préhistoire, au Paléolithique. Si les Hommes avant nous se contentaient de manger des plats à base de céréales, de lait et de viande, nous avons décidé d’upgrader leur cuisine. Notre guilty pleasure à nous ? Le poisson au barbecue.



En effet, le 14 novembre dernier une étude réalisée par une équipe d’archéologues israéliens et publiée dans la revue Nature Ecology and Evolution a révélé que des traces de cuisson datant de 780 000 années ont été retrouvées. Il s’agit ainsi de la cuisson la plus ancienne jamais découverte dans le monde. En effet, jusque-là, les traces les plus vieilles remontaient à 170 000 ans.

L’aliment cuisiné était le poisson. Les chercheurs ont trouvé des restes de poissons cuits au paléolithique au nord d'Israël. A l’époque, les Hommes faisaient donc cuire leurs poissons comme l’explique Marion Prévost, post-doctorante à l'Université hébraïque de Jérusalem à "France Info"“On a identifié plus de 40 000 ossements et dents de poisson et la plupart étaient chauffés. On a pu voir cela grâce à la couleur de la dent. Chauffé, c'est cuit, mais pas brûlé ni calciné. Donc ça veut bien dire qu'elles ont été chauffées à une température bien précise et pas uniquement carbonisée, en jetant le poisson dans le feu”.


Et oui, les personnes vivant à l’époque du Paléolithique étaient en réalité les rois du barbecue. "Les hommes maîtrisaient le feu à basse et moyenne température entre 300 et 500 degrés Celsius, explique Marion Prévost. Donc, nécessairement, ils pouvaient aussi cuire d'autres aliments, comme la viande mais aussi les plantes. Donc pourquoi ne pas parler de barbecue ? Possiblement, ils ont peut-être emballé le poisson dans des feuilles, des plantes et pourquoi pas enterrer le poisson juste à côté du foyer ?" explique l’experte.


D’après l’étude, cela montre qu'à l’époque, les Hommes étaient déjà des cuistots aguerris : ,”on pense qu'il avait vraiment du goût parce qu'on sait qu'ils sélectionnaient les grosses carpes avec beaucoup de chair et beaucoup de gras. Donc je pense qu'ils avaient vraiment des savoirs pour le niveau nutritionnel et gustatif de ces poissons. Ils savaient que cuire les aliments leur apportait une qualité nutritionnelle plus importante. C'était aussi plus facile pour la mastication et pour la digestion."

Vous l’aurez donc compris, le poisson cuit au barbecue était déjà une recette phare il y a presque 700 000 ans. Ainsi même si notre cuisine a évolué au fil du temps, elle ne reste pas si différente de celle de nos ancêtres. 

 

Après avoir fait un bond dans le passé, direction maintenant le futur, où se pose la question suivante : 8 milliards de personnes sur terre : va-t-on mourir de faim ?

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers