Se connecter Icone utilisateur

Et si on arrêtait de diaboliser le Nutella ?

A chaque fois que nous partageons une recette au Nutella sur notre page Facebook, nous avons l’impression de nous transformer à la rédaction en petits diables qui crachent du feu.

 

Le Nutella est l’ennemi public du moment et même les politiques s’en mêlent, c’est dire.

 

Le Nutella contient de l’huile de Palme et c’est ce qui déclenche autant de polémiques, aussi bien du point de vue de notre santé que de point de vue de l’écologie.

 

Par rapport à l’écologie, certains industriels utilisent ce que l’on appelle de l’huile de palme durable RSPO « Roundtable on Sustainable Palm oil ». Il s’agit d’une charte créée par une association dont le but est d'offrir des garanties de durabilité et de non déforestation, afin d’empêcher la disparition de certaines espèces animales et les bouleversements écologiques liés à la déforestation.

Nous avons en tant que consommateur la possibilité de nous renseigner sur la provenance de l'huile de Palme ou de tout simplement rejeter les produits qui en contiennent.

 

Par rapport à notre santé, le sujet est complexe pour nous les consommateurs. L’huile de palme est une huile qui comprend environ 50% de graisses saturées qui consommées à hautes doses peuvent être responsables de problèmes cardiovasculaires. Mais il y a pire que l’huile de palme, à savoir les matières grasses végétales hydrogénées que l’on trouve dans certains produits. Ce sont des matières grasses fluides qui deviennent après hydrogénation fermes. Le problème de l’hydrogénation est l’apparition d’acides gras trans au cours du processus qui sont dangereux pour la santé. L’huile de Palme, naturellement solide n’a pas besoins de passer par ce processus d'hydrogénation.

 

Il faut donc être vigilant sur les étiquettes et traquer ces matières grasses végétales hydrogénées.

 

Ce qui me gêne dans tous ces débats, c’est que bon nombres de produits, y compris les produits bio ou bobo contiennent de l’huile de palme (biscuits, goûters, pâtes à tartes, plats préparées, etc.). C’est l’accumulation qui pose problème et non pas la consommation d’un seul produit. Avant de diaboliser tel ou tel produit, regardons la globalité de ce que nous consommons. Si l’on cuisine beaucoup, en ayant très peu recours à des produits industriels, on ingère peu d’huile de palme.

 

Le choix est donc entre nos mains mais il est clair que nous devons de plus en plus lire les étiquettes des produits que nous achetons.

 

Besoin d'équiper votre cuisine ?

Découvrez les coups de cœur de nos chefs.

Voir la sélection Icone ajout panier

Vidéo suggérée

Recettes suggérées

  • Icone Pinterest Pinterest 750 grammes
  • Icone Youtube Youtube 750 grammes
  • Icone Google Google 750 grammes
  • Icone Instagram Instagram 750 grammes
Webedia Food