Connexion

Je cuisine le dimanche pour la semaine ou Batch-cooking

Mise à jour de mars 2018 : quand j'ai écrit cet article en 2014, je ne savais pas que cette méthode d'organisation avait un nom donné par les anglo-saxons : le Batch cooking qui consiste à cuisiner un ensemble de bases le dimanche ou à un autre moment de la semaine pour ensuite les assembler le soir en rentrant du boulot.

Quand vous rentrez du boulot, avouez qu'il y a des soirs où vous rêveriez d'une baguette magique à agiter pour faire apparaître un repas sur la table, histoire de reprendre des forces et passer un bon moment en famille.

 

Ce n'est pas que nous n'aimons pas cuisiner le soir, ça peut détendre, c'est juste que le plaisir est parfois gâché par le manque de temps. C'est encore plus vrai quand les enfants sont à la maison et que les heures de repas ne sont pas extensibles à souhait.

 

A la rédaction de 750g, nous avons la solution : « Je cuisine le dimanche pour la semaine » que nous avons même décliné en « Je consacre 10 minutes chaque soir pour le repas du lendemain » et « je recycle les restes ».

 

Ne fuyez pas, nous n'allons pas transformer votre cuisine en laboratoire de plats préparés. L'idée est de consacrer un peu de sa journée du dimanche pour s'avancer ou de passer une dizaine de minutes le soir pour le lendemain. C'est toujours ça de gagné pour la semaine.

 

Cuisiner un plat le dimanche pour le lendemain

Avantage : vous n'avez rien à faire le jour J, juste à réchauffer votre plat.

Inconvénient : il faut prendre le temps de préparer le plat la veille ou quelques jours avant.

Le secret : mettre au frais la portion nécessaire pour un repas et congeler le reste, histoire d'éviter de manger soir après soir le même plat. 

Quelques idées : un chili con carne, une quiche aux légumes, une cocotte de poulet, une sauce bolognaise, etc.

Préparer des bases à accommoder le jour J

Avantage : le ratio temps passé/temps gagné est tellement avantageux que vous risquez d'en faire votre routine.

 

Quelques idées : 

 

Les sauces : un pesto maison ou une sauce tomate minute (avec des boites de tomates concassées, cela ne prend que 10 minutes) à réchauffer pour accompagner des pâtes ou des céréales (blé, boulghour, quinoa, etc.).

 

Le riz à faire cuire à l'avance et à faire sauter le jour J à l'image des riz sautés à l'asiatique.

 

Des lentilles à faire cuire et à assaisonner avec de l'huile d'olive et du sel quand les lentilles sont encore chaudes puis à agrémenter le jour J avec des lardons, du poisson fumé, des saucisses, etc.

 

Des pâtes à faire cuire et à assaisonner chaudes avec de l'huile d'olive et du sel et à agrémenter le lendemain pour une salade de pâtes express. Pensez également au gratin de pâtes, parsemés de fromage râpé ou de béchamel. Un passage au four et le tour est joué. 

 

La semoule à préparer et à assaisonner. Il ne vous reste plus qu'à y ajouter herbes, légumes, poulet, pour un taboulé revisité ou à la servir chaude avec une sauce et un poisson grillé.

 

Des légumes à éplucher et à couper en dés pour préparer un velouté de légumes le lendemain ou une poêlée de légumes.

 

Une salade à laver et à sécher & une vinaigrette à préparer et à conserver dans un pot de confiture.

 

Des carottes, chou rouge, chou blanc à râper et à conserver au frais avec un peu d'huile d'olive. C'est la base parfaite pour un coleslaw maison.

Faire un nouveau repas avec les restes

Avantage : Cela permet de ne rien gâcher et de ne pas se lasser.

 

Le problème des restes est qu'il n'y en a pas forcement assez le lendemain pour en faire un repas complet pour toute la famille. L'astuce est d'en faire autre chose. 

 

Inconvénients : il faut faire attention aux délais de conservation et gérer ses restes au jour le jour.

 

Quelques idées : un reste de ratatouille qui se transforme en flan de légumes, un reste de poulet qui se retrouve dans des wraps au fromage frais et aux pousses d'épinard ou dans une salade caesar, un reste de chili à déposer sur pommes de terre au four, en guise de sauce pour un bol de riz ou à déguster dans des galettes mexicaines. Les quiches sont aussi les championnes pour utiliser les restes avec gourmandise.

 

L'électroménager pour gagner du temps

Un rice cooker (cuiseur à riz) : le riz cuit sans aucune surveillance, ce qui vous laisse le temps de faire tout autre chose.

 

Un appareil à croque-monsieur : on l'aime le soir où l'on n'a rien de prévu. Quelques tranches de bon pain de mie aux céréales, du fromage coupé en tranches, un peu de moutarde ou de pesto, du jambon, un reste de poulet, un reste de légumes et c'est prêt en quelques minutes.

 

Un appareil de mise sous vide : c'est la rolls pour ceux et celles qui veulent cuisiner à l'avance. Vous pouvez mettre sous vide de la viande, du poisson, des légumes épluchés et coupés en dés, des oignons émincés mais aussi des plats préparés si votre machine est équipée d'un mécanisme pour faire vide dans des bocaux ou dans des boites. 

 

Un blender chauffant : vous versez vos légumes coupés en dés, du bouillon puis vous mettez en route. 20 minutes plus tard, votre velouté est prêt et reste chaud pendant 30 minutes. Parfait pour un dîner léger et complet.

 

Une mijoteuse : elle permet de préparer des plats mijotés sans surveillance avec un maintien au chaud en fin de cuisson. 

 

La cocotte-minute : idéale pour faire cuire les légumes, les légumineuses, les pommes de terre et même les plats en sauce en trois fois moins de temps qu'avec une cuisson classique.

 

Vidéo suggérée

Recettes suggérées