• Connexion
  • Inscription
L'avocat, la tendance qui tue la planète

Silvia Santucci

En smoothie, en rouleau de printemps et même en burger… artistiquement tranché ou étalé sur un toast : l’avocat a envahi les réseaux sociaux (c’était l'aliment le plus populaire sur Pinterest en 2015) et aussi nos assiettes.

 

Il faut dire que ses qualités nutritionnelles sont irréprochables, qu’il est une alternative intéressante aux matières grasses animales… et qu’il est difficile de tourner le dos à une mode aussi délicieuse.

 

On devrait pourtant envisager la chose, car, comme le révèle le journal allemand Die Zeit, l’avocat est une petite bombe anti-écolo. Après avoir mené une enquête dans une ferme d’Amérique du Sud (l'un des plus importants exportateurs d'avocats en Europe), Die Zeit a notamment découvert qu’il faut 1 000 litres d’eau pour produire un kilo d’avocats. Une quantité effarante donc (il en faut 130 pour faire pousser un kilo de salade).

 

L’enquête évoque aussi des avocats élevés en pépinière et badigeonnés d’hormones, leur transport de l’Afrique du Sud jusqu’en Europe dans des containers climatisés, leur mûrissage artificiel à l'éthylène, le beau gâchis d’un tri drastique pour éliminer les fruits pas assez jolis.

 

Bref, l’enquête, à lire notammentici, fait regretter pas mal d’avocado toasts et donne très envie de se remettre au local et aux produits de saison.

 

Vidéo suggérée

Dans le même univers