• Connexion
  • Inscription
La bière, remède miracle contre ce problème qui touche près d’un français sur 2 !

C’est la bonne excuse qui arrive pile au bon moment. La bière pourrait bien être bénéfique pour la santé, à en croire une étude scientifique publiée le 15 juin. Se faire plaisir au bar - avec modération - tout en améliorant nos troubles digestifs, ou comment allier l’utile à l’agréable. Mais toutes les bières n’ont pas cet effet. On vous dit quelle bière est bonne pour votre microbiote et pourquoi.

La bière serait bénéfique au microbiote. Adobestock

32 : c’est la quantité de litres de bière bue par an et pas Français. Bières blondes, blanches, IPA ou ambrée : il en existe aujourd’hui pour tous les goûts. 

 

Au bar ou au supermarché, chacun trouvera chaussures à son pied. Ou plutôt bière à son palais. Mais il n’y a pas que leur goût qui les distingue les unes des autres. Leurs effets sur notre santé sont différents selon les variétés. D’après une étude parue le 15 juin dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, un certain type de bières serait bon pour le microbiote des hommes. 

Zoom sur le microbiote

Dans un précédent article, on vous expliquait pourquoi il est important de chouchouter notre microbiote grâce à votre alimentation. Le microbiote, ce sont ces 10 milliards de milliards de bactéries et micro-organismes qui vivent dans nos intestins. Elles régulent notre digestion, produisent des vitamines et jouent un rôle important dans notre système immunitaire

 

On a tout intérêt à prendre soin de ces milliards de bactéries qui, depuis quelques années, sont considérées comme notre deuxième cerveau tant elles influencent notre santé et notre humeur. 45% des Français souffrent de troubles digestifs. La solution ? Il suffirait (entre autres) de siroter une bière en happy hour. 

 

« La bière non alcoolisée et alcoolisée a augmenté la diversité du microbiote intestinal, ce qui a été associé à des résultats positifs pour la santé » développent les chercheurs de l'Université nouvelle de Lisbonne dans l'étude.

Toutes les bières ne se valent pas

Ne vous ruez pas en terrasse illico : toutes les bières n'ont pas cet effet. D’après les scientifiques, seule la lager participerait à la bonne santé des intestins. La lager est une bière à fermentation basse qui est souvent faible en alcool. Les pils, par exemple, sont des lagers. 

 

Durant un mois, 22 hommes ont bu quotidiennement 33cl de lager avec et sans alcool. Après 30 jours d’expérience, les analyses prouvent que les bactéries du microbiote s’étaient nettement diversifiées chez les hommes. Aucune femme n'a été intégrée à l'étude. Or, diverses études précédentes tendent à prouver que plus les bactéries intestinales sont diversifiées, moins le risque de maladies est élevé. Comment expliquer ce phénomène ?

Les polyphénols pourraient-ils mettre fin à vos problèmes intestinaux ?

Les polyphénols, des antioxydants puissants. Adobestock

Si elle pourrait rendre la vie plus facile à 45% des français en réglant leurs troubles digestifs et problèmes intestinaux, c'est probablement grâce à la quantité de polyphénols contenue dans la bière, suggèrent les chercheurs. 

 

Présents dans les fruits, les légumes et le vin, cette molécule est un puissant antioxydant qui lutte contre le vieillissement des cellules dû au stress oxydatif. Pour prendre un exemple imagé, imaginez une pomme entamée. Quand la chair noircit, elle s'oxyde et s'abîme. C'est la même chose pour nos cellules ; elles s'oxydent au fil du temps. Les antioxydants que l'on ingère via notre alimentation ont pour rôle de ralentir ce processus.

 

Quand on sait que près d’1 français sur 2 souffre de problèmes intestinaux, les lager pourraient bien être la solution. Mais bien sûr, on ne boit pas une bière en guise de médicament. D’ailleurs, il est recommandé de se tourner vers les lager sans alcool pour profiter des bienfaits démontrés par l’étude sans pousser à la consommation d’alcool. 

Nos conseils pour un microbiote en bonne santé

Pour améliorer davantage votre système digestif, adoptez un régime alimentaire équilibré riche en fruits, légumes, légumineuses et céréales. Tous ces produits sont riches en fibres. Ca tombe bien, c'est ce dont se nourrissent vos colocataires intestinaux. Les bactéries adorent les fibres que vous n'arrivez pas à digérer tout seul ! 

 

Par contre, elles ne raffolent pas des burgers, sodas et autres aliments gras et sucrés. Ca ne les dérange pas si on en mange de temps en temps, mais il faut varier les plaisirs.

 

Ajoutez des probiotiques à votre alimentation. Comme les lager, les probiotiques (les yaourts, le kéfir, etc.) augmentent la diversification bactérienne de votre intestin. On vous explique en détail pourquoi il faut succomber aux boissons probiotiques naturelles comme le kéfir et le kombucha.

Vidéo suggérée

Dans le même univers