• Connexion
  • Inscription
Nos astuces pour ne plus subir le suremballage

Récemment, l’Association Nationale de Consommateurs et Usagers (CLCV) vient de mettre en lumière un véritable fléau en matière d’écologie : le suremballage alimentaire. Entre produits emballés à l’unité et ceux avec des contenants beaucoup trop grands, l’Organisme appelle à changer les choses. Cela tombe bien puisqu’il existe des solutions pour faire face à ce problème de société. On vous dévoile aujourd’hui toutes les astuces pour lutter contre le suremballage.

Adobe Stock 

Cette association a dévoilé les résultats de son enquête face au suremballage alimentaire. Au total, 250 produits provenant de neuf enseignes de la grande distribution ont été répertoriés. Résultat ? Sans grande surprise, l’association a pu remarquer la trop forte présence de  plastique par rapport à la quantité de nourriture. Un choix marketing qui permet de donner l'illusion aux consommateurs qu’il y a beaucoup plus de produits.

 

Lisa Faulet, responsable scientifique et alimentation à la CLCV, explique ainsi que certains “sachets d’amandes, de lentilles ou encore de raviolis contiennent jusqu'à 56% de vide. De plus, certains produits sont également entourés d’emballage inutile précise l’association : "Film plastique autour de boîtes de thé, de chocolats ou de légumes, manchon cartonné autour de yaourts, de compotes ou de pizzas", la liste est très longue, trop longue pour la CLCV qui souhaite que les choses changent.

 

Malgré une loi pour réduire les emballages, le plastique reste toujours omniprésent dans les supermarchés : "depuis le 1er janvier 2022, une large sélection de fruits et légumes doit être vendue sans emballage, ni étiquette plastique dans les magasins. (...). Pour autant, au mois d'avril 2022, les fruits et légumes emballés sont encore très nombreux en rayons, détaille l'enquête. Ce sont, par exemple, des poivrons, des carottes, des légumes pour pot-au-feu, des choux chinois, des pomelos, des patates douces ou encore des courgettes”.

 

Si l'association interpelle les autorités, elle en appelle également à la population afin de changer ses habitudes de consommation. Elle suggère ainsi aux ménages de mettre en place plusieurs astuces pour lutter contre le suremballage. D’ailleurs, on vous dévoile dès aujourd’hui quoi faire pour cela.

Nos 4 astuces pour mettre KO le suremballage

Si vous voulez vous aussi participer à la réduction des emballages, certaines habitudes sont à mettre en place. Commencez petit à petit : un changement après l’autre pour que doucement ces gestes deviennent quotidiens.

Privilégiez les produits en vrac

Sans grande surprise, la meilleure technique pour lutter contre les emballages trop présents est le vrac. Au total, cent milliards d'emballages sont jetés chaque année en France. Or seuls, 52% seront recyclés. Pour éviter cela, le vrac est idéal. Les produits sont présentés sans emballage, en quantité choisie par le consommateur et dans des contenants réutilisables. Une alternative simple et écologique qui s’est de plus en plus répandue au fil du temps. Si ce sont généralement les enseignes bio qui proposent cette méthode de consommation, cette pratique se démocratise et des enseignes comme Monoprix ou Carrefour commencent également à opter pour du vrac.

 

Il est important de savoir que le vrac ne se limite plus aujourd’hui qu’à l’alimentation. Il s’étend aussi à la cosmétique par exemple. Vous pouvez désormais trouver du savon ou du shampoing en vrac.

Optez pour des aliments dans des bocaux de verre

Lorsque vous faites vos courses, faites les meilleurs choix : ceux qui permettent de limiter le suremballage. Pour cela, il y a certains emballages à privilégier. Par exemple, tournez-vous vers ceux qui sont recyclables comme en carton ou en métal. De plus, privilégiez ceux qui peuvent avoir une seconde vie comme les contenants en verre. On pense notamment au pot de moutarde ou de yaourt qui sont parfaits pour cuisiner ou peuvent même remplacer des verres ou autres. N’hésitez pas à réutiliser vos contenants et pour cela, il est essentiel de bien les choisir.

Tournez-vous vers des plats faits maison

Pour réduire le suremballage, le moyen le plus simple est encore de cuisiner parfois plus. Essayez de réduire, par exemple, les plats cuisinés pour opter pour des plats maison. Pour vous organiser au mieux, misez sur le batch cooking, une méthode incroyable pour cuisiner et optimiser son temps.

Éviter d’acheter des produits avec trop d’emballage

S’il est important de bien choisir le contenant du produit que l’on achète. Il est également recommandé de faire attention à son emballage. Si le produit est composé de trop de plastique, essayez de privilégier un autre aliment. De plus, secouez la boîte avant de la mettre dans votre caddie. Plus cela fera du bruit, plus il y a d'air dans le paquet et donc moins il est rempli.

 

Si vous savez désormais comment venir à bout du suremballage, on vous dévoile maintenant nos astuces pour limiter les dégâts du gaspillage alimentaire.

Vidéo suggérée

Dans le même univers