Mon compte
  • Inscription
Pourquoi devrais-je limiter mon utilisation de la barquette en alu ?

L’aluminium est une matière de plus en plus controversée. Très présent dans nos cuisines, nous l’utilisons pour beaucoup d’entre nous quasi quotidiennement. Qui n'a jamais conservé les restes d’un repas copieux ou un plat préparé d’avance dans ces fameuses petites barquettes en alu ? Elles sont tellement simples d’utilisation. Mais pourquoi devrais-je en limiter l’utilisation ?

L'aluminium c'est quoi ?

L'aluminium est un métal provenant d'un minerai, la bauxite rouge. C'est en 1827, qu'un chimiste allemand obtient la substance d'aluminium utilisé aujourd'hui pour fabriquer le papier aluminium, les casseroles, certains ustensiles mais aussi ces petites barquettes en alu que nous avons tous au fin fond de notre placard. 

Il faut bien l'admettre, ces petites barquettes en alu sont bien pratiques pour conserver ses aliments ainsi que pour réchauffer des plats puisque l’aluminium est reconnu pour ses propriétés conductrices de chaleur.

Mais cette petite matière argentée présente quelques points noirs qui font débat. 

L'aluminium une matière nocive pour la santé ?

Aucune étude ne s’est montrée très sûre le sujet mais l’aluminium pourrait être une des cause de la maladie d’Alzheimer, de certaines maladies des os, ou pourrait avoir des conséquences neurotoxiques.

L’EFSA ( European Food Safety Authority) s’est penché un peu plus en profondeur sur la question en 2008. Et a conclut après diverses expériences sur des souris, que l’aluminium peut en effet avoir des conséquences néfastes sur l’organisme si on y est fortement exposé. Néanmoins, il est compliqué de mesurer l’apport global d’aluminium qu’un être humain absorbe chaque jour. 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) note tout de même qu’en dessous de 50 milligrammes d’aluminium absorbé par jour par un être humain normalement constitué, l'aluminium ne représenterait pas un danger pour notre corps.

Par quoi remplacer mes barquettes en alu ?

On vous l’accorde, mesurer l’apport d’aluminium que l’on peut absorber en une journée paraît mission (presque) impossible.

 

Par mesure de précaution, il est préférable de limiter son utilisation d’aluminium en cuisine et notamment les petites barquettes en alu qu’on affectionne tant. Surtout que même si la quantité d'aluminium absorbée est difficilement mesurable, l’EFSA a démontré que certains aliments en contact avec de aluminium, augmentent l’absorption de ces particules par l’organisme. C’est le cas des aliments acides comme le citron, le vin blanc, le vinaigre ou des aliments très salés comme le hareng. 

 

Remplacez-les par des boîtes en verre, elles seront bien meilleures pour la santé et pour l’environnement. 

Si vous n’avez pas de contenants en verre, utilisez des boîtes en plastiques garanties sans bisphénol.

Vidéo suggérée