• Connexion
  • Inscription
Pourquoi les laits végétaux coûtent-ils aussi chers ?

Vous l'avez peut-être remarqué : les boissons végétales, couramment appelées "lait d'amande", "lait de soja" ou encore "lait d'avoine" sont 2 à 4 fois plus chères que le lait de vache. Comment expliquer les prix relativement élevés des laits végétaux ? 

Que vous ne digèriez pas le lactose, que vous vouliez réduire la place des produits laitiers dans votre alimentation ou que vous vous demandiez si le lait est mauvais pour la santé : chacun a ses raisons de se tourner vers les laits végétaux. Ces boissons à base de soja, d’amandes ou encore d’avoine sont souvent une alternative au lait de vache conventionnel. 

 

Mais voilà : 1L de lait végétal, c’est en moyenne 2 euros. Les prix peuvent grimper jusqu’à 4 euros 50 le litre selon les enseignes, les marques et le parfum. A titre de comparaison, c’est deux à quatre fois plus cher que du lait de vache. Comment expliquer ces prix si élevés ? 

Les matières premières : des denrées onéreuses ?

La production d'amandes coûte chère. Adobestock

Certaines boissons végétales sont plus chères que d’autres en fonction de la matière première utilisée. Le lait d’amandes sera vendu plus cher que le lait de soja ou le lait d’avoine car le fruit à coque coûte plus cher à produire. Si le soja se vend aux alentours de 1 euro le kilo, le prix du kilo d’amande va de 1 euro à 9 euros selon sa région de production et sa qualité. 

 

La Californie, la Chine et l’Amérique du Sud cassent les prix. Malgré tout, certains consommateurs veulent des boissons végétales préparées à partir de matières premières européennes. La différence de prix d’achat des matières premières peut se répercuter sur le produit final. Si votre boisson végétale est préparée à partir d’amandes ou de soja françaises, cela peut expliquer des prix élevés.

 

On pourrait penser que plus les produits sont chers, plus ils contiennent d’amande, de soja ou d’avoine. Or, ce n’est pas forcément le cas. Certaines marques de boissons végétales sont plus chères et contiennent moins de matière première. En moyenne, 1L de “lait d’amande” contient 3,6% d’amandes. Dans le lait de soja, il y a en moyenne 7,3% de graines de soja dans 1L de produit final.

 

Le prix n’est pas toujours représentatif de la quantité de matière première. En revanche, il reflète parfois la qualité de celle-ci. 

Le label AB : un gage de qualité qui a un coût

La qualité a un prix. Adobestock

Selon une étude de Linéaires (magazine spécialisé dans la distribution alimentaire) publiée en 2020, le bio peut s’avérer beaucoup cher ; certains produits issus de l’agriculture biologique coûtent jusqu’à 75% plus cher que leurs équivalents en agriculture conventionnelle. Si la différence de prix n’est pas autant marqué du côté des laits végétaux, elle reste tout de même importante. Les laits d’amandes en agriculture conventionnelle coûtent en moyenne 1,92 euro le litre contre 2,57 euros en agriculture biologique. Une différence de 18 centimes est à noter du côté des boissons végétales au soja. 

 

Pourquoi les boissons végétales certifiées bio sont plus chères que les autres ? 

 

Exempte de produit chimique, beaucoup de contrôles de qualité, traçabilité irréprochable et production respectueuse de l’environnement, l’agriculture biologique connaît des rendements moins importants que l’agriculture classique. 

 

Preuve en est avec les amandes : en moyenne en France, on produit 300 tonnes d’amandes en agriculture conventionnelle contre 100 tonnes en agriculture biologique. C’est le jeu de l’offre et de la demande : il y a moins de quantité, donc les prix sont plus élevés. Les amandes certifiées bio se vendent entre 8 et 9 euros le kilo ces dernières années. C’est 9 fois plus que le prix au kilo des amandes cultivées en agriculture conventionnelle. 

La production de boissons végétales n’est pas une mince affaire

Les coûts de production justifie les prix de ces boissons. Adobestock

Irrigation importante, location de ruches, entretiens des plantations, récolte, achat d’équipement et maintien de bonnes conditions de stockage sur le long terme : la production d’amandes et de soja engendrent beaucoup de frais et demande du travail.

 

C’est aussi cette charge de travail et ces frais qui expliquent la différence de prix entre les boissons végétales au riz de celles à l’avoine, à l’amande ou au soja. Les coûts de production pour un hectare de soja s’élèvent en moyenne à 825 euros (d'après le site produire-bio) contre 4 400 euros environ pour un verger d’amandes de la même surface si l'on en croit les données de la chambre d'agriculture d'Occitanie. 

 

Les amandes sont fragiles (elles craignent le gel) et elles ont besoin d’être très irrigées. Le risque de perdre la récolte et le prix de l’eau expliquent qu’une bouteille d’1L de lait d’amandes coûte en moyenne 2,25 euros.

 

La même quantité de boisson végétale au soja ne coûte qu’1 euro 44 car les graines de soja sont moins irriguées. En revanche, elles sont la cible de pigeons, lapins et limaces et le stockage après récolte nécessite une maitrise parfaite du taux d’humidité. C’est cela qui justifie le prix légèrement plus onéreux des boissons au soja par rapport au lait de vache. 

Les prix varient selon les marques et les lieux de vente

Boissons végétales : le prix dépend des marques. Adobestock

Dernière raison (mais pas des moindres) qui explique ces prix élevés : le nombre d'intermédiaires. Du producteur d'amandes ou de soja au supermarché, il y a différentes étapes et plusieurs transactions... et chacun doit y trouver son compte. Pour une même boisson végétale, les prix varient selon les points de vente et les marques. 

 

Vous voulez économiser sur votre boisson végétale ? Le mieux reste de la faire à la maison. Testez notre recette de lait d'amandes. Mais gardez à l'esprit que votre boisson n'est pas pasteurisée ; elle ne se garde donc que quelques jours contrairement aux briques du commerce. 

 

 

*Les données de cet article proviennent de calculs effectués à partir d'un échantillon de 6 boissons végétales à l'amande (dont 3 bio) et 5 boissons végétales au soja (dont 3 bio)vendues dans l'enseigne Carrefour. 

Sources : Chambre de l'agriculture d'Occitanie, France Agri Mer, Carrefour, Produire-bio.fr

Vidéo suggérée

Dans le même univers