• Connexion
  • Inscription
Valeurs nutritionnelles, additifs, calories : les étiquettes des bouteilles de vin vont changer

Si vous pensiez que le vin se limitait essentiellement à du raisin, détrompez-vous. Certains ingrédients s'ajoutent sans que les consommateurs ne soient au courant. Une période révolue, puisque bientôt les bouteilles de vin devront afficher sur l'étiquette de nombreuses informations.

Voir la suite de cet article plus basValeurs nutritionnelles, additifs, calories : les étiquettes des bouteilles de vin vont changer
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

Le monde viticole va connaître en fin d’année un vrai bouleversement, une première. A partir du 8 décembre prochain, les règles d’étiquetage des bouteilles de vin vont prendre un nouveau tournant. Désormais, on mise sur la transparence. Additifs, ingrédients, valeurs nutritionnelles … Les consommateurs pourront bientôt tout savoir sur les vins qu’ils dégustent.

Une avancée majeure dans le monde du viticole

C’est “une petite révolution” comme l’a confié Benjamin Nardeux, le responsable du pôle Boissons alcoolisées à la Répression des Fraudes, au quotidien les Echos.

 

A partir du 8 décembre prochain, les producteurs de vin européens vont voir les règles d'étiquetage de leur bouteille changer. Plus strict pour certains ou plus transparent pour d’autres, ce changement fait déjà parler. Si en 40 ans la filière n’avait pas subi d'évolution, finalement la lutte des associations de consommateurs à Bruxelles a eu le dernier mot. En fin d’année 2021, les 27 organismes se sont mis d’accord pour réviser le règlement COM. Leur objectif premier ? Apporter de la transparence aux Européens et prévenir les éventuelles barrières commerciales entre États.

Une transparence totale sur la composition des vins

Désormais, les producteurs devront indiquer sur leurs bouteilles la composition ainsi que la valeur nutritionnelle du vin, comme c’est déjà le cas sur les produits alimentaires. Une nouvelle règle qui s’appliquera aussi bien aux bouteilles qu’aux emballages de cubi. Si aujourd’hui, l’étiquette précise déjà certaines informations importantes comme le nom de l'AOC ou de l'IGP, le taux d'alcool, la contenance, la provenance, le nom de l'embouteilleur, les allergènes ou encore un message sanitaire destiné aux femmes enceintes, désormais les informations seront encore plus poussées.

 

La nouvelle réglementation va, par exemple, contraindre les vignerons à mentionner sur les étiquettes les additifs qu’ils utilisent. Si le vin est, en effet, composé de raisins, il peut également contenir des sucres ajoutés, des additifs ou des conservateurs. Grâce à ces dispositions, les consommateurs  auront une idée précise de l’apport nutritionnel et des ingrédients qui composent le vin avant de l’acheter. 

 

Attention, les vins produits et étiquetés avant le 8 décembre ne seront toutefois pas concernés par cette règle. 

Dans le même univers