Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

5 nids à bactéries qui se cachent dans votre cuisine

Imaginez : Vous recevez vos parents à dîner. Jusque là, tout va bien. Vous décidez de préparer un rôti, que vous ficelez sur votre planche à découper, tout en éminçant quelques oignons à côté. Pour l'accompagnement ? Il vous reste des carottes, ça tombe bien. Vous décidez d'en faire un velouté.

 

Pendant la cuisson du rôti, vous vous attelez à la vaisselle, que vous nettoyez, séchez puis rangez. Une fois vos mains essuyées, vous traînassez un peu sur votre tablette avant d'entendre le biiiiiip du four. Ni une ni deux, vous dégainez votre torchon pour sortir le plat encore brûlant. Et c'est là que le bat blesse. 

 

En combinant toutes ces étapes, à première vue anodines, c'est le jackpot. Pas de quoi se réjouir pour autant, puisque vous combinez les endroits de la cuisine où les bactéries prolifèrent le plus. Ça nous coupe soudainement l'appétit pour le rôti, non ?

 

  • Un torchon, une tâche

 

Pour éviter toute intoxication alimentaire, il est primordial d'affecter un usage défini à chaque torchon, de bien les faire sécher et d'éviter que toute une ribambelle de mains les tripote, selon une étude parue en juin 2018 sur American Society of Microbiology. Et oui, d'après les chercheurs, plus la famille est nombreuse, plus les bactéries le sont aussi. Pour ne pas que vos torchons deviennent un nid douillet pour microbes, lavez-les régulièrement à 60°.

 

  • une éponge, ça se change chaque semaine

 

 1 cm d'éponge, mais des millions de germes : c'est le genre de statistiques qui nous donne des frissons (même si beaucoup sont inoffensifs, rassurez-vous). C'est en tout cas le chiffre révélé par une étude publiée sur le site Scientific Reports en août 2017. Pour y remédier ? Nettoyez-la dans une solution d'eau et de produit vaisselle, essorez-la après chaque utilisation et changez-la chaque semaine. Dans le combat contre les bactéries, on ne jette pas l'éponge.

 

  • La planche à découper : on évite celles en bois

 

200 fois plus : c'est le nombre de bactéries présentes sur une planche à découper par rapport à la cuvette des WC, selon une étude de l'université d'Arizona. Le problème ? Elles sont souvent en bois... et ce matériau est poreux. Concrètement, au moment de découper des aliments (une viande saignante ou des poissons notamment) les bactéries peuvent s'infiltrer dans les micros-fissures de la planche et s'y nicher durablement. On a du pain sur la planche pour les déloger... 

 

Petite astuce : jonglez entre deux planches, l'une pour les aliments à cuire, de type viandes et poissons, et la seconde pour les aliments prêts à consommer comme les salades ou le pain. 

 

  • Le décapsuleur, celui qui agit dans l'ombre

 

Surprenant, n'est-ce pas ? On ne s'y attendait pas et pourtant, le décapsuleur serait le 4ème objet le plus sale de notre cuisine, d'après l'étude de l'association NSF. Pourtant, à première vue, il semblait bien décapé.

 

  • Les mixers ne se contentent pas d'un filet d'eau

 

Ah, la corvée du nettoyage des robots de cuisine... On tente de s'en débarrasser au plus vite pour ne pas avoir à frotter chaque recoin du blender. Le problème, c'est que de nombreuses bactéries ne partent pas sans liquide vaisselle ni effort. Alors, on lit les indications écrites sur la notice et, si l'ont peut, on le passe même au lave-vaisselle.

 

On vous évite le paragraphe sur l'évier (à nettoyer après chaque utilisation !) ou les bac à légumes du frigo, car on risquerait de vous faire fuir. Mais, pas de panique, le vinaigre blanc et l'huile de coude sont nos alliés !

Vidéo suggérée