• Connexion
  • Inscription
Après la pizza hawaïenne, voilà la raclette à l'ananas

Oui, vous avez bien lu. La raclette n’a jamais été autant cuisinée que dans ces dernières années, depuis l'arrivée de l'appareil à raclette en France dans les années 70. Et qui dit engouement pour un plat dit déclinaisons. Je peux vous dire que certaines valent leur pesant de cacahuètes, comme la raclette à l’avocat par exemple. La dernière en date va certainement déchaîner les foules à l’image de la pizza hawaïenne. Il s’agit de la raclette à l’ananas. On craque ou pas ? 


 

La raclette The Original

Stock-Adobe

Il va falloir l'appeler comme cela notre bonne vieille raclette si des petits malins s’amusent à faire des déclinaisons pour briller sur les réseaux sociaux. Quand je pense qu’avant l’arrivée des appareils à raclette, il fallait aller dans un resto à la montagne en Suisse pour la déguster !  En effet, le fromage à raclette est arrivé en Savoie seulement dans les années 70.

 

Touche pas à ma raclette

Il y a quelques jours, j’ai remarqué lors d'un événement presse que certaines personnes ne supportent pas que l’on joue avec la recette traditionnelle de raclette qui comporte en plus du fromage, des pommes de terre, de la charcuterie et des cornichons. Ce jour-là, un délicieux fromage à raclette de Savoie au lait cru était accompagné de légumes de saison rôtis et c’était pas mal du tout. mais pas pour tout le monde. J'ai entendu autour de la table ; “Une raclette sans pommes de terre, ce n'est pas une raclette.

 

Que dire de l'ananas alors ?

ImpératriceWu a publié hier sur son compte Instagram une recette de raclette à l'ananas qui a été pour le moins remarquée et commentée. Elle garde les fondamentaux de la raclette, à savoir le fromage, la pomme de terre et la charcuterie mais elle agrémente le tout de dés d'ananas, en boîte ou frais comme elle le préconise dans sa recette. Elle aime ce combo qui selon elle apporte de la fraîcheur et contrebalance le gras du fromage.

Quelle que soit son opinion sur ce mélange sucré-salé, ce sont les commentaires qui sont drôles. Entre ceux qui disent qu’en France, on ajoute bien de l'orange avec le canard et ceux qui disent qu’ajouter de l’ananas, c’est un pêcher, un sacrilège, etc. il y a de quoi passer un bon moment.

 

La cuisine, un espace de liberté ?

C’est toujours l’éternel débat entre la VRAIE recette et ce que l’on a le droit de faire avec. Le sujet a toujours déchaîné les passions. Certains hurlent quand on ajoute du fromage sur son gratin dauphinois, de l’avocat sur la salade Caesar, de l’ananas sur la pizza ou quand on remplace les pois chiches du houmous par une autre légumineuse, etc. Nous en avons même fait les frais il y a quelques mois avec le fameux rougail saucisse de Chef Damien.

 

Personnellement, je n'ajouterai jamais d’ananas sur ma raclette mais après tout, il y a plus grave comme problème, non ?

 

Vidéo suggérée

Dans le même univers