• Connexion
  • Inscription
Arnaque au safran : Une fraude nationale et dangereuse démantelée

5 euros le sachet de 0,4g. Non, on ne parle pas d’un trafic de stupéfiants, mais bien du prix du safran. Vendu 12 500 euros le kilo, ce marché est juteux. Encore plus lorsqu’il s’agit d’un fac-similé de l’épice… 

Pistils de safran. Adobestock

Vous utilisez beaucoup de safran dans votre cuisine du quotidien ? Méfiez-vous de son origine et de sa qualité avant de vous lancer dans la préparation des recettes les plus courantes, comme le tajine de poulet aux citrons confits et safran ou cette recette de risotto. Car selon le pays où vous vivez, vous pourriez être victime d'une grosse arnaque sans même vous en rendre compte.

 

Pourquoi payer la marchandise un bras lorsqu’on peut l’avoir pour trois fois rien et la revendre à prix d’or ? C’est probablement ce que se sont dit les 3 entreprises accusées de fraude alimentaire. Elles importaient des gardenia, une fleur en apparence tout à fait banale, et la revendaient en la faisant passer pour du safran. 

De la gardenia au safran, il n'y a qu'un pas

Fleur de safran et ses pistils. Adobestock

Pourquoi le trafic s'est-il monté autour de la gardenia et pas d'une autre plante ? Car entre la fleur gardenia et la fleur de safran, où l'on récupère les filaments si précieux, il n’y a qu’un pas. Ou plutôt qu’une molécule à modifier. Pour les criminels, il suffit d’éliminer cette molécule pour que l’illusion soit parfaite. Quand on sait qu'il faut 150 fleurs de safran pour produire seulement 1g de l'épice éponyme, la tentation est grande pour de trouver une solution plus rentable. Et les trafiquants on trouvé le bon filon : celui des faux filaments de safran.

Pourquoi cette arnaque est dangereuse pour le consommateur ?

Hormis le fait de se faire estorquer de l'argent pour un produit qui n'a rien à voir avec celui désiré, l'arnaque soulève un autre problème majeur. Ce trafic de faux safran pourrait être dangereux pour la santé des consommateurs. 

 

La gardenia n'est pas une fleur comestible. Partant de ce constat, elle n'a passé aucun contrôle sanitaire et ne respecte aucune norme européenne en matière d'alimentation. Au-delà de l’arnaque aux consommateurs, c’est donc une violation des protocoles européens de santé et de qualité alimentaire habituellement mis en place pour garantir la sécurité des consommateurs.

Sanction : les trafiquants ont payé le prix fort

Trafic de safran. Adobestock

Pour ne pas éveiller les soupçons, les trafiquants sont même allés jusqu’à manipuler les documents de traçabilité et les étiquettes du produit. Tout le monde n’y voyait que du feu, des magasins de grande distribution qui revendaient le produit aux consommateurs qui se sont fait arnaquer. Mais vous vous doutez bien que si l’on en fait un article, c’est que l’arnaque n’a pas duré. C’est ce que nous apprend le site Espagnol Directo Al Paladar.

 

Ce crime organisé s’est déroulé en Espagne, dans les provinces de Malaga, Barcelone, Alicante, Grenade et Almeria. Les autorités espagnoles ont découvert le pot aux roses et les 11 personnes impliquées sont aujourd’hui accusées de crime contre la santé publique, de fraude, de crime contre le marché et les consommateurs et d'appartenance à un groupe criminel. 

 

Vous l’aurez compris, le safran est une épice précieuse qui crée la convoitise. Vendue à prix d’or, il serait dommage de ne pas bien la cuisiner. Grâce à nos conseils, apprenez enfin à utiliser le safran correctement pour en extraire tous ses arômes et ne pas gâcher ce produit d’exception.

Vidéo suggérée

Dans le même univers