• Connexion
  • Inscription
Boire un verre d’eau entre chaque verre d’alcool empêche-t-il (vraiment) la gueule de bois ?

A chaque soirée, il y a cette même personne qui nous rabâche les oreilles à nous conseiller de boire un verre d'eau entre chaque bière ou verre d'alcool pour empêcher la gueule de bois du lendemain. Mais en quoi un verre d'eau pourrait-il empêcher le mal de tête, la nausée et l'intoxication du foie causés par l'alcool ? Ne serait-ce finalement qu'une idée reçue ou un placebo ? 

Cerveau ou cerneau ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Existe-t-il un remède pour prévenir de la gueule de bois ? Rien n'est moins sûr. Ce qui est certain en revanche, c'est que l'’alcool déshydrate. Pour vous donner un ordre d’idées, 4 verres d’alcool font perdre 1 litre d’eau à notre corps. Or, plus le cerveau est déshydraté, plus il se contracte... jusqu'à arriver au stade où il ressemble à un cerneau de noix lorsqu'il est trop déshydrater. Comment ça se fait ? En fait, sous l'effet de l'alcool, le cerveau ne réussit plus à sécréter une hormone antidiurétique, "une molécule qui aide le corps à retenir l’eau" expliquent les journalistes du média Science & Avenir sur leur site. Plus l'on boit, plus on a envie d'aller aux toilettes et plus on perd d'eau. Résultat : on se déshydrate. C’est cette déshydratation qui procure des migraines en lendemain de soirée. 

 

Evidemment, boire de l'eau entre chaque verre d’alcool compense donc cette déshydratation et en atténue certains effets secondaires comme le mal de tête. Mais atténuer ne veut pas dire annuler.

Même coupé avec de l’eau, l’alcool reste toxique pour l’organisme

L'eau empêche-t-il l'effet gueule de bois des lendemains de soirée ? Adobestock

Vomissements, maux de tête, nausées et fatigue sont les maîtres-mots des lendemains de soirées trop arrosées. Le point commun entre nous, au fond de notre lit, et Socrate ? Le poison que l'on a avalé hier soir. Ces effets sont tout simplement le signe d’une intoxication alcoolique ; autrement dit d’un excès d’alcool dans votre corps. 

 

Nos confrères de Science & Avenir l’explique très clairement : “Quand on boit, notre organisme métabolise l’alcool et le transforme en un composé chimique toxique : l'acétaldéhyde, ou éthanal. Il résulte d'une dégradation de l'éthanol contenu dans l'alcool. À des concentrations élevées, l’acétaldéhyde peut produire des symptômes désagréables, comme le ferait un poison.” 

 

En retour, celui-ci ne se fait pas prier pour réagir et fait tout ce qu’il peut pour éliminer ce qu’il considère comme du poison… d’où les vomissements. Les verres d’eau atténuent la déshydratation, mais permettent aussi à votre foie de gagner du temps. En effet, tout le temps où vous buvez de l’eau, c’est du temps où vous n’avez pas de bière entre les mains et où vous laissez du répit à votre foie. La rédaction de Science & avenir précise que le “foie pourrait éliminer 35 ml d'alcool en une heure, soit l'équivalent d'une bière ou d'un verre de vin”. Plus votre débit d’alcool est important, moins le foie aura le temps d’éliminer tout ça.

 

Verdict : même si les verres d'eau atténuent certains effets secondaires de la gueule de bois pour la subir moins intensément, les dommages sur l'organisme restent eux présents. Un peu comme un pansement qui recouvre une blessure : c'est utile pour la partie superficielle à arranger, mais ça n'arrange pas la blessure en profondeur. Maintenant que vous savez tout ça, laissez-nous vous lister 9 aliments qui aident à lutter contre la gueule de bois.

Vidéo suggérée

Dans le même univers