Connexion

Comment préparer une pintade de Noël ?

Pour le repas de Noël, la pintade est une valeur sûre. Vous hésitez encore à la mettre au menu ? On vous dit tout sur cette volaille juteuse à souhait. Et on parie que vous n'allez pas lui résister !

La pintade : une volaille qui a du caractère

Le saviez-vous ? La pintade est une volaille qui vient de loin. Ce sont les Grecs qui sont allés la chercher en Afrique, pour l'élever et la présenter en offrande aux Dieux. C'est dire si sa chair est succulente ! Même en élevage, la pintade a conservé son tempérament. Volontiers perchée, elle a une saveur légèrement prononcée, qui reflète son caractère. Et si cette volaille est ferme et juteuse à souhait, elle a aussi la particularité d'être particulièrement pauvre en matières grasses. C'est la raison pour laquelle elle remplace de plus en plus souvent dinde et chapon le soir du réveillon.

Choisir votre pintade

La pintade se reconnaît aisément à sa chair, d'un brun orangé très particulier. Choisissez de préférence une pintade de Noël à la carcasse charnue. Vous pouvez opter pour une pintade surgelée. Si vous préférez une pintade fraîche, sachez qu'elle ne se conservera pas plus de 3 jours au réfrigérateur (4 °C maximum).

Les différentes variétés de pintades

La pintade commune et la pintade grise sont les plus répandues. Cette volaille ne se prête pas à un élevage intensif. Les pintades standards sont donc élevées dans des bâtiments contenant 16 individus au m² et elles pèsent moins de 2 kg. Les pintades fermières labellisées sont un peu plus charnues. Les pintades les plus appréciées des gourmets sont celles élevées dans la Drôme. Pesant 2 kg maximum, elles bénéficient d'ailleurs d'une IGP (indication géographique protégée). On distingue enfin la pintade chaponnée, particulièrement appréciée pour les fêtes.

La cuisson de la pintade

La pintade se prête à différents modes de cuisson. Elle peut être cuisinée en cocotte ou au four. Cette volaille n'étant pas très grasse, il s'agit de faire preuve d'attention en la préparant. Le secret ? Une cuisson lente ! Comme pour la plupart des autres volailles, la cuisson d'une pintade de Noël nécessitera d'ailleurs de lui consacrer du temps : comptez 50 minutes par kilo. Vous pouvez glisser un peu de beurre sous la peau pour éviter qu'elle ne se dessèche. Au four, veillez à l'arroser abondamment et très régulièrement avec le jus de cuisson.

Les meilleures associations de saveurs

Vous recherchez une valeur sûre pour le réveillon ? Misez sur la pintade de Noël aux pommes. Cette volaille s'accommode d'ailleurs avec de nombreux autres fruits : abricots, pruneaux, mais aussi griottes ou pêches. Vous pouvez même l'accompagner d'une sauce à la saveur exotique de mangue. La pintade s'associe aussi parfaitement au foie gras, mais aussi aux morilles et aux marrons. On la cuisine aussi au cidre, à la normande.

La pintade farcie

La recette la plus succulente ? La pintade farcie, qui se prête merveilleusement à un repas de fêtes. Succulente, la farce a aussi la particularité de sublimer la saveur de la chair de la pintade. Vous pouvez miser sur les fruits secs. N'hésitez pas à oser la cannelle, qui apportera une touche originale et chaleureuse à votre préparation. Si vous recherchez une recette tout en finesse, testez la pintade farcie à la mousse de foie d'oie !

 

Accompagnement et vin : sublimez votre pintade !

Côté accompagnement, vous avez l'embarras du choix ! Comme la plupart des volailles, elle se sert traditionnellement avec des légumes ou des champignons. Pour le réveillon, on l'accompagnera volontiers de marrons, de noisettes ou de petits légumes braisés. Pour un repas tout en finesse, optez pour une purée truffée. Côté vin, privilégiez un rouge qui sublimera la saveur pleine de caractère de votre pintade de Noël : bourgogne, saint-émilion..."

Vidéo suggérée

Recettes suggérées