• Connexion
  • Inscription
Coup de barre après le déjeuner, comment l'éviter ?

Il n’est pas rare d’avoir un coup de barre après le déjeuner. Si l’on redoute parfois de s’endormir devant notre ordinateur, il y a des solutions pour éviter de laisser la fatigue s'installer. Plus besoin de lutter avec nos conseils !

@ Adobe Stock/ Comment éviter le coup de fatigue après manger ? 

On a tous connu le coup de barre après le déjeuner où c’est quasiment impossible de s’empêcher de piquer du nez. Or, ce n’est pas très bien vu de s’endormir au boulot ! Pour remédier à ce coup de fatigue, voici nos conseils imparables. Stop à la lutte devant l’écran, vous allez pouvoir être productif tout l’après-midi. Pour vous récompenser d’avoir tenu, on vous conseille cette recette de barres de quinoa au chocolat pour le goûter.

Comment expliquer le coup de barre ?

Si le coup de barre est un mécanisme fréquent, il s’explique par plusieurs choses. Chaque individu est réglé par des rythmes biologiques dont le rythme circadien. Il dure 24h et correspond aux cycles de veille et de sommeil. Ce rythme est marqué par des cycles de somnolence inévitables.

 

D’autres facteurs favorisent ce coup de fatigue comme la digestion (qui demande beaucoup d’énergie à l’organisme), la température (plus il fait chaud plus l’envie de dormir sera présente) ou encore les hormones comme la mélatonine (l’hormone du sommeil qui connait un pic entre 13h et 15h).

 

S’il est impossible de lutter contre certains de ces facteurs, il y a tout de même quelque petites choses à faire qui peuvent vous éviter de piquer du nez après la pause déjeuner.

 

Que faire pour éviter le coup de barre après le déjeuner ?

@ Adobe Stock

S’hydrater

Pour lutter contre la fatigue, il faut bien s’hydrater. Boire beaucoup d’eau vous aidera également à digérer. Oubliez les canettes d’Ice Tea et de Coca et pensez à ramener votre bouteille (ou votre gourde, c’est plus écologique). Un simple verre d’eau fraîche peut même suffire à vous réveiller.

Prendre l’air

Si la fatigue vous gagne, n’hésitez pas à prendre l’air. Vous pouvez même anticiper le coup de barre en allant faire une petite balade digestive juste après le repas. Plutôt que de passer la pause déjeuner entièrement à l’intérieur, allez marcher dehors quelques minutes. Cela va favoriser l’oxygénation de votre cerveau : vous serez plus en forme pour retourner bosser.

Bien choisir ce que vous mangez

@ Adobe Stock/ Privilégiez les aliments faciles à digérer 

Le choix de la nourriture est important pour éviter le coup de barre puisque tous les aliments ne se digèrent pas avec la même facilité. Si les fibres sont rapidement assimilées par notre organisme, les matières grasses prennent plus de temps. Alors rabattez-vous sur cette recette de salade de haricots verts et feta.

Faire une micro-sieste

Même si les siestes ne sont pas forcément appréciées dans les entreprises françaises, elles ont de nombreux bienfaits. Il vaut mieux dormir 20 minutes et être en forme plutôt que de passer des heures à lutter face à son ordinateur. Alors trouvez-vous un petit coin et, bien sûr, mettez un réveil. Ce serait dommage d’oublier de se réveiller.

Reprendre le travail tranquillement

Pour mettre toutes les chances de votre côté, ne commencez pas l’après-midi avec les tâches les plus difficiles. Prenez le temps de redémarrer votre cerveau en douceur. Si votre emploi du temps le permet, faites les tâches les plus simples comme trier vos mails ou organiser votre to-do list. Comme ce sont des actions automatiques, cela demandera moins de concentration (juste le temps que la fatigue passe).

 

Si vous préférez des conseils pour bien manger le midi, voici comment préparer votre lunch box pour manger sain au boulot. 

Vidéo suggérée