• Connexion
  • Inscription
Ils ont été noyés dans 1 million de litres de bière et 4 autres anecdotes insolites sur cette boisson

A l’occasion de la journée internationale de la bière, on va faire pétiller votre journée d’infos insolites autour de cette boisson bue partout dans le monde. Vous allez avoir hâte de revoir vos collègues lundi juste pour placer vos anecdotes dans la conversation à la pause café ! 

5 infos insolites sur la bière pour la journée internationale. Adobestock

En France, on est plus verre de vin que pinte de bière. Mais ça ne veut pas dire qu’on crache dessus pour autant, loin de là ! Les Français en boivent tout de même 30 litres par an et par personne… de quoi remplir un spa à la bière. Si l’idée peut paraître farfelue, dites-vous que le concept existe vraiment (et qu’il se trouve à Strasbourg pour ceux qui veulent allier détente et insolite). 

 

Avec une telle quantité consommée chaque année, il n’y a pas de doute : on aime la bière. D’ailleurs, cette année encore, elle fait partie des produits les plus achetés par les Français, même si les prix de certaines marques de bière comme Heineken ont bien augmenté. Si vous êtes le genre de personnes à dire “moi la pression, je la bois”, alors restez avec nous : ces 5 anecdotes devraient vous intéresser. 

 

Journée internationale de la bière. Adobestock

1- 9 personnes se sont noyées dans de la bière

Incroyable mais vrai. En 1814 à Londres, ce n’est pas la Tamise qui a provoqué une inondation causant la mort de 9 personnes, mais bien… de la bière. 1 470 000 litres de bière ont coulé dans les rues, emportant tout sur le passage. Certes, l'info n'est pas drôle ; des gens sont morts. Mais pour ceux qui auraient survécu, on peut dire qu'ils étaient contents de boire la tasse, non ? Surtout quand on sait que la bière peut être un remède contre un problème qui touche près d'une personne sur 2...

2- La bière la plus forte du monde est à 67,5%

Pour vous donner un point de comparaison, la chartreuse est à 43% et l’absinthe entre 60 et 70%. Ce n’est donc pas le genre de bière que vous allez siroter à 16 heures. Ce qui est bien, c'est qu'elle fait d'une pierre, deux coups : boisson désaltérante et produit pour désinfecter les plaies. 

3- Les norvégiens sont des génies

Dit comme ça, ce titre arrive un peu comme un cheveu dans la soupe. Mais attendez un peu qu’on vous explique. On était déjà étonné d'apprendre que les Inuits ont un mot pour désigner la neige en train de tomber et un autre pour parler de la texture glissante de la neige. On a été encore plus surpris lorsqu’on a appris qu’il existe un mot en norvégien pour exprimer le plaisir de boire une bière au soleil quand il fait beau. C’est quand même très précis… Et ça se dit “utepils”. 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mari (@mari75_5)

4- Mickael Jackson, biérologue à ses heures perdues ?

On voit venir tous les complotistes qui vont nous dire “on savait qu’il n’était pas mort ! Il est allé se réfugier en République Tchèque pour ouvrir sa brasserie !”. Non, désolé. Il s’agit là d’un homonyme de la superstar. Si lui n’est pas connu pour ses chansons, il est en revanche un ponte dans le milieu de la bière. Après Beat it, place à Beer it

5- En Mésopotamie, on était payé en bières

Alors 1800 euros net par mois divisé par 30, ça fait… 5 bières par jour. Si vous aviez vécu il y a 5 000 ans, vous n’auriez pas eu de congés payés ni de RTT (pas cool), mais vous auriez été payé en pintes (cool). Mais quand on sait combien de temps une bière reste bonne à être consommée, on se demande comment ils faisaient pour tout boire à temps.

 

Désolé pour les amateurs de Kriek red et autres bières aromatisées, on ne pense pas que vous auriez trouvé votre bonheur. L’idée s’est ensuite répandue en Egypte. Les ouvriers chargés de construire les pyramides étaient rémunérés 4 à 5 litres de bière par jour. C’est peut-être ça, finalement, la potion magique dans laquelle est tombée Obélix étant petit… 

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération et à ne pas verser dans les rues de Londres.

Vidéo suggérée

Dans le même univers