• Connexion
  • Inscription
La meilleure façon de faire un clafoutis
Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile
4.7 / 5 3 avis
Imprimer
Icone flèche
Icone flèche
Avatar de 750g Le Guide
Par 750g Le Guide

Le clafoutis est l’un des desserts d’été que l’on prépare le plus dès que la saison des cerises débute. Tout réside dans sa texture moelleuse et dans les fruits qui sont à eux seuls un concentré de saveurs. Avec notre recette traditionnelle, le véritable clafoutis aux cerises n’aura plus aucun secret pour vous. C’est la meilleure recette de clafoutis selon 750G Le Guide.

Ingrédients

4 personnes

Pour le clafoutis

  • Cerise600 g de cerises
  • Oeuf4 oeufs
  • Sucre en poudre ou sucre semoule60 g de sucre en poudre ou sucre semoule
  • Beurre60 g de beurre fondu
  • Farine100 g de farine En direct des producteurs sur Logo Pourdebon
  • Lait25 cl de lait

Pour la finition

  • Sucre en poudre ou sucre semoule30 g de sucre en poudre ou sucre semoule

Pour le moule

  • Beurre20 g de beurre pommade
  • Farine2 c. à s. de farine En direct des producteurs sur Logo Pourdebon

Matériel

  • FouetFouet
  • Four traditionnelFour traditionnel
  • Moule à manqué ou rondMoule à manqué ou rond
  • SaladierSaladier

Préparation

Préparation :
Cuisson :
  1. 1

    Préparation des cerises

    Beurrez un plat à gratin ou un moule en métal qui va bien conduire la chaleur.

    Ajoutez un peu de farine et tapotez pour retirer l’excédent et bien recouvrir le moule.

    Retirez les queues des cerises et mettez-les dans le moule.

  2. 2

    Préparation de l'appareil

    Dans un bol, cassez les oeufs, ajoutez le sucre et fouettez.

    Ajoutez le beurre fondu et fouettez.

    Ajoutez la farine et fouettez, en partant du centre.

    Ajoutez le lait et fouettez. Vous devez obtenir une pâte à crêpes un peu épaisse.

    Versez la pâte sur les cerises.

  3. 3

    Cuisson du clafoutis

    Enfournez à 180°C pendant 30 minutes, selon la taille du plat.

    Sortez le plat du four, saupoudrez avec les 30g de sucre et remettez dans le four pendant une dizaine de minutes à 210°C.

    Déguster tiède ou froid.

Conseils

  

 

Conseils pour les ingrédients 

 

Choisissez des cerises bien mûres, de préférence des cerises noires du Limousin pour respecter la recette traditionnelle. Personnellement, j’ai un petit faible pour les cerises de Montmorency.

 

Je préconise d’utiliser un moule en métal car il va bien conduire la chaleur, ce qui permet de former une croûte caramélisée au fond du clafoutis. 

 

Conseils de préparation 

 

Ne dénoyautez pas vos cerises, le noyau va apporter plus de saveurs. Il va aussi permettre au jus de la cerise de ne pas s’échapper et de ne pas détremper votre clafoutis. 

 

Conseils de dressage

 

Vous pouvez servir des parts individuelles ou apporter le clafoutis encore dans son moule sur la table, c’est vous qui voyez.

 

 

 

Quelles variantes au clafoutis ? 

 

Le traditionnel clafoutis aux cerises n’a pas fini de séduire. Mais l’appareil à clafoutis et les cerises se prêtent très bien dans ces autres recettes. 

 

Le clafoutis allégé aux pommes, la variante la plus healthy 

Le clafoutis poire et chocolat, la variante la plus gourmande

Le clafoutis à l’abricot, au thym et au basilic, la variante la plus parfumée

 

 

 

Quels accompagnements pour le clafoutis ? 

 

Quel vin boire avec un clafoutis ?

 

Le clafoutis se marie très bien avec une liqueur de guignes ou un jus de cerises.

 

Quels accompagnements servir avec le clafoutis ?

 

Traditionnellement, le clafoutis se déguste tel quel. C’est tellement bon qu’il n’a besoin de rien d’autre à côté.

 

 

Questions fréquentes

 

Faut-il enlever les noyaux des cerises ? 

 

La recette traditionnelle garde les noyaux car ils apportent un goût intense au dessert et permettent aux cerises de bien se tenir à la cuisson. Mais attention, les noyaux libèrent du cyanure, un poison toxique, lorsqu’on les mange. Pensez à les recracher quand vous mangez votre part !

 

 

Principales causes de ratage

 

Pourquoi mon clafoutis est liquide ?

 

Si votre clafoutis est liquide et que vous avez bien suivi la recette, c’est simplement qu’il manque de cuisson. Soyez patients, dans un petit moment vous pourrez enfin le déguster.

 

Pourquoi les fruits remontent à la surface du clafoutis ? 

 

Dans certaines recettes, les fruits et l’appareil à clafoutis n’ont pas la même densité. Pour éviter que les fruits ne se séparent du mélange, il est important de préparer un appareil dense pour que les fruits ne puissent pas remonter à la surface et se répartissent de façon homogène dans le moule. 

 

 

 

Le saviez-vous ? La minute culture

 

Petite histoire du clafoutis

 

Ce dessert est on ne peut plus français, puisqu’il tire ses origines du Limousin. D’ailleurs, les puristes le disent : seules les cerises noires du Limousin, une variété appelée la franche noire, sont acceptées pour préparer ce dessert.

 

Pourquoi le clafoutis s’appelle-t-il clafoutis ?

 

Comme bien souvent, tout le monde n’est pas d’accord sur l’origine étymologique du clafoutis. Est-ce que son nom vient du mot Occitan Clafir, qui veut dire garnir (de cerises noires, évidemment) ou plutôt de l’ancien français claufir qui décrit les cerises plantées dans la pâte comme des clous fixés ? On ne sait pas. 

 

Pas la peine d’en faire tout un flan

 

Les membres de l’Académie Française définissent le clafoutis comme “un flan aux fruits”, ce qui ne plaît pas à certains défenseurs de la tradition limousine.

 

C’est le noyau dur de la recette

 

C’est LA question qui agite toutes les lèvres (du moins, juste après “qui veut la dernière part ?”) : on dénoyaute les cerises ou pas ? Enlever le noyau, c’est l’assurance de déchirer la peau des cerises et de voir leur jus partir dans la pâte alors que ce que l’on aime dans le clafoutis, c’est justement le goût intense de chaque cerise, et ça ce n’est possible que si elle sont entières.

 

Arrête de faire ton cacou

 

Si le clafoutis Limousin a beaucoup de frères et soeurs un peu partout en France (on ne compte plus le nombre de Far Breton, milliard auvergnat et autre flognarde régionale), c’est le cacou qui a su tirer son épingle du jeu. Cette variante de Saône-et-Loire aurait permis de sauver tout un village de la famille au 11ème siècle. On sait pas vous, mais nous, on veut bien se nourrir de clafoutis tous les jours si ça peut nous sauver ! 

 

Commentaires

Idées de recettes