Connexion
Sponsorisé

Les 10 plats emblématiques de la cuisine coréenne que l’on peut refaire facilement à la maison

La cuisine coréenne est très respectueuse des saisons, des terroirs et du bien-être. Saviez- vous que l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) l’a désignée comme une cuisine exemplaire du point de vue de l’équilibre nutritionnel ?

 

Ce n’est pas pour rien que le repas à la coréenne est composé d’un ensemble de mets pour apporter un équilibre de saveurs (le sucré, le salé, l’amer, l’épicé et l’acide) mais aussi de bienfaits pour notre corps. Les ingrédients ne sont pas associés par hasard mais offrent ensemble un ou plusieurs bénéfices. 

 

La bonne nouvelle, c’est que bon nombre de plats emblématiques sont très facilement faisables à la maison. Nous en avons préparé en pas à pas et en vidéo pour vous guider dans la découverte de cette cuisine si attachante.

 

C’est parti pour un beau voyage.

Bibimbap (riz mélangé)

Bibim veut dire “mélanger” en coréen et “bap” est le riz. Ce plat, devenu très populaire en France est un bol très chaleureux et réconfortant de riz sur lequel on dispose joliment des légumes sautés, de la viande sautée, des champignons, une noisette de pâte de piment (Gochujang) et un oeuf au plat ou cru au centre.

Juste avant de déguster, on mélange le tout avec ses baguettes et on déguste. Chaque région a ses variantes et libre à vous d'imaginer des versions sans viande. Traditionnellement, le bibimbap est servi dans un bol en terre qui garde la chaleur très longtemps. Voir notre recette de Bibimpab.

 

 

 

Soe Galbijim (plat mijoté de boeuf)

C’est un peu le pot au feu coréen préparé avec du plat-de-côte de boeuf, des légumes, des champignons et les incontournables condiments coréens (sauce soja, huile de sésame, ciboules, poire coréenne pour attendrir la viande, etc). C’est un plat qui mijote pendant plusieurs heures, jusqu’à ce que la viande se détache à la fourchette. Un plat rustique familial, réconfortant et très parfumé. Voir notre pas à pas pour refaire le Soe Galbijim.

Japchae (nouilles sautées)

Ce mets est un grand classique des fêtes de familles. Il est préparé avec des nouilles de fécule de patate douce qui deviennent translucides à la cuisson et qui ont une texture un peu élastique très agréable. Ces nouilles, une fois cuites sont sautées avec des légumes préalablement sautés et une sauce à base de sauce soja et d’un peu de sucre. On y ajoute très souvent des champignons et parfois du bœuf. Cela donne un plat réconfortant mais très léger. Voir notre pas à pas pour refaire les Japchae.

 

Sigeumchi namul (épinards à la sauce soja et au sésame)

Le repas à la coréenne se caractérise par une grande variété de légumes assaisonnés servis avec les mets. On les appelle “Namul”. 

Cette version de Namul se prépare avec des épinards juste blanchis et mélangés à une sauce très goûteuse et des graines de sésame pour le croustillant.

 

Haemul-pajeon (crêpe à la ciboule et aux fruits de mer)

Pajeon veut dire crêpe en coréen. Cette version se prépare avec des ciboules, des fruits de mer et des coquillages cuits à la poêle dans un mélange de farine, d’eau et d’oeuf. Cela donne une grosse crêpe croustillante en surface et bien moelleuse à coeur. Elle se coupe en carrés que l’on prend avec ses baguettes, que l’on trempe dans une sauce avant de déguster. On refait à la maison avec notre recette de Haemul Pajeon ?

Dakgangjeong (poulet frit et caramélisé)

Les américains l’ont surnommé avec beaucoup d’humour le KFC : Korean Fried Chicken. Le poulet est pané puis frit avant d’être roulé dans une sauce aigre-douce. Vous pouvez choisir également le niveau de piment, soit une simple aigre-douce, soit une sauce piquante en ajoutant du Gochujang ou de la poudre de piment. C’est le summum de la gourmandise salée, non ? Ce poulet fait partie de la street food coréenne mais il est très facile à faire aussi à la maison. Notre recette de Dakgangjeong est là pour vous aider.

 

Pa Muchim (salade de ciboule)

La ciboule est un ingrédient incontournable de la cuisine coréenne à tel point qu’une salade lui est même consacrée. Les ciboules sont détaillées en julienne, plongées dans de l’eau froide puis assaisonnées avec de la sauce soja, du vinaigre de riz, du sucre, de l’huile de sésame, du piment (Gochugaru) et des graines de sésame.

Cette salade est tellement populaire en Corée que vous pouvez trouver dans les supermarchés des ciboules déjà détaillées en julienne. Pratique, non ? Pour refaire cette salade à la maison, notre recette de Pa Muchim, est en vidéo.

Hotteok (crêpes fourrées au sucre et aux noix)

C’est le dessert emblématique de la street food. Cette douceur qui ressemble à un pancake est en fait assez différente. Elle se prépare avec une pâte levée type pâte à brioche que l’on farcie avec un mélange de cannelle, sucre roux et noix concassées. Ces pancakes sont ensuite cuits dans une poêle huilée. La garniture se transforme en un sirop parfumé. C’est absolument délicieux et addictif. Voir notre vidéo de Hotteok.

Mandu : raviolis coréens

Si vous allez dans un restaurant coréen, ne passez pas à côté des mandu, de délicieux raviolis coréens. La pâte est fine et la garniture varie d’un restaurant à l’autre ou d’une famille à l’autre car ils sont traditionnellement préparés lors du nouvel an chinois à la maison. Ils peuvent être cuits à la vapeur, plongés dans la soupe (Mandu-guk) ou frits avant d’être trempés dans une sauce. Voilà notre vidéos de Mandu pour les refaire à la maison.

Bulgoji (boeuf mariné et grillé)

C’est l’incontournable du barbecue coréen que l’on trouve dans la plupart des restaurants coréens en France. La viande de boeuf est détaillée en lamelles très fines que l’on fait mariner dans une sauce à base d’oignons, de sauce soja, d’ail, de sucre et d’huile de sésame. La cuisson se fait dans un wok ou sur un barbecue coréen.

Retrouvez la vidéo de Chef Damien pour refaire à la maison le Bulgogi.  

 

Dans le même univers