• Connexion
  • Inscription
Les Ticket Restaurant® changent encore, que peut-on payer avec désormais ?

Les entreprises de plus de 25 salariés ont, selon la loi du travail, une obligation de restauration. Si un restaurant d’entreprise n’est pas disponible sur le lieu de travail ou à proximité, l’entreprise doit fournir une prime de déjeuner ou des titres restaurant. Les règles concernant ces précieux tickets changent assez souvent. On vous partage les dernières nouveautés.

Tout savoir sur cet avantage

Stock-Adobe

Saviez vous que le terme Ticket Restaurant® est en fait une marque déposée mais que le terme est entré dans le langage courant ? Il est obligatoire dans les entreprises privées de plus de 25 salariés s’il n’y a pas de restaurant d’entreprise appelé plus communément cantine. L’entreprise bénéficie d’une exonération de charges sociales et fiscales et prend en charge de 50% à 60% de la valeur du ticket, le reste étant déduit du salaire du salarié. Les entreprises de moins de 25 salariés peuvent aussi les proposer.

 

Ils sont nés dans les années 50 mais c’est véritablement en 1967 que le titre restaurant devient un avantage social accordé au salarié et c’est inscrit dans la loi par une ordonnance en septembre 1967. L’idée vient de Jacques Borel, l'inventeur du premier Restoroute sur l'A6 en 1968.

Qu’est ce qui change ?

Ces dernières années, les choses se sont durcies. Bon nombre de salariés cumulent leurs titres restaurant pour faire leurs courses mais les règles sont parfois très contraignantes dans les supermarchés, non seulement sur le type de produits que l’on peut acheter mais aussi sur le montant que l’on peut utiliser en une seule fois.

 

En revanche, on a toujours pu les utiliser pour régler son repas au restaurant ou du moins une partie mais aussi acheter son déjeuner dans une boulangerie, un traiteur ou une enseigne de repas à emporter. Tout cela dans certaines limites. Bon nombre de restaurants les refusent le soir et le week-end par exemple.

 

En raison de l’inflation qui sévit en ce moment en France, la loi "pouvoir d'achat" a mis en place une mesure depuis le 18 août 2022 jusqu'au 31 décembre 2023. Cette mesure permet d'utiliser ses titres restaurant pour payer TOUTES ses courses alimentaires et non plus seulement quelques produits censés être consommés sur le pouce pour déjeuner. On pouvait par exemple acheter une barquette de taboulé et un yaourt mais pas une boîte de céréales ou des steaks hachés. Les règles étaient assez différentes selon les enseignes.

 

Dans le cadre de cette nouvelle mesure, vous pouvez dépenser chaque jour jusqu’à 25 euros au lieu de 19 euros.

 

Une mesure qui va permettre aux ménages de faire des économies sur leurs courses alimentaires mais on espère que cela ne soit pas au détriment de leurs déjeuners en semaine et que cela ne va pas affecter non plus les restaurants.

 

Enfin de vraies astuces pour économiser sur vos courses.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2