• Connexion
  • Inscription
Manger du gingembre le soir peut-il perturber le sommeil ? Cette experte répond

Dans un plat de viande, une boisson ou une marinade, le gingembre est régulièrement utilisé en cuisine. Et tant mieux, car il compte de nombreux bienfaits. Cependant, certains craignent que la racine puisse nuire au sommeil. Qu’en est-il ? On vous explique tout. 

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en mai ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

Pour préparer une marinade, dans un smoothie, une vinaigrette, sur une viande, dans un thé, en poudre, frais ou confit, le gingembre est bien installé dans notre cuisine. En plus de sa saveur piquante, poivrée et légèrement citronnée, la racine comporte de nombreux bienfaits pour la santé. Ainsi, il serait parfait pour équilibrer le microbiote du tube digestif en favorisant le développement de certains micro-organismes. 

 

Le gingembre permet aussi de combattre la fièvre et se révèle être un excellent antiseptique. C’est pour cette raison que l’on s’en sert en cas d’infections virales comme une grippe ou un rhume. Grâce à son effet coupe-faim, le gingembre peut vous accompagner dans une perte de poids. Enfin, il aurait des vertus aphrodisiaques, attribuées à ses propriétés vasodilatatrices des vaisseaux sanguins.

Favoriser l’endormissement grâce au gingembre

De plus, le gingembre serait excellent pour se redonner un peu d’énergie en cas de coup de mou. Que les insomniaques se rassurent : la racine ne perturberait pas le sommeil. D’après Sylvie Hampikian, experte pharmaco-toxicologue interrogée par Santé magazine, “S'il est efficace pour se rebooster en cas de fatigue, il ne perturbe pour autant pas l’endormissement - à la différence de la caféine, de la théine, de la théobromine, du guarana et du maté, qui sont eux des excitants"

 

Certaines études prouvent que la consommation de gingembre serait bénéfique pour le sommeil en favorisant l’endormissement. "Une autre étude publiée dans le Journal of Natural Medicines a révélé que la zingérone avait des effets anxiolytiques chez la souris, probablement en raison de sa capacité à moduler les niveaux de certains neurotransmetteurs dans le cerveau" indique Sylvie Hampikian.

Attention aux effets secondaires

 

Les excès ne sont jamais bons ! Plus de 5 g de gingembre pourraient provoquer des troubles digestifs qui risqueraient de gâcher votre nuit. Ces troubles peuvent survenir chez les personnes aux intestins sensibles et causer brûlures d’estomac, nausées et diarrhées. Cependant, 5 à 8 g de gingembre représentent déjà une belle quantité. En règle générale, les recettes recommandent l’utilisation d’un gramme ou deux. Attention à ne pas avoir la main trop lourde. 

Dans le même univers