• Connexion
  • Inscription
Pour faire des économies, KFC remplace un de ses ingrédients phares et ça fait polémique

Face à l’inflation qui touche de nombreux pays, même les fast-foods sont obligés de prendre des mesures pour faire des économies. C’est le cas de KFC qui a fait le choix de remplacer un de ses ingrédients phares…et ça ne plaît pas à tout le monde.

Face à l’inflation, le célèbre fast-food de poulet s’est vu dans l’obligation de remplacer un de ses ingrédients phares. Si les prix ne cessent d’augmenter en France, c’est aussi le cas pour d’autres endroits dans le monde comme en Australie. Heureusement, il existe de vraies astuces afin de faire de nombreuses économies sur vos courses.

 

Sur le continent australien, l’inflation est de 5,1% à laquelle s’ajoute la hausse mondiale du carburant. À titre de comparaison, en avril 2022, les prix à la consommation ont augmenté de 4,8% sur un an. La situation en France est déjà très compliquée avec une telle augmentation, on ose imaginer ce que traverse l’Australie en ce moment. Pour faire face à cette hausse de prix, des enseignes comme KFC ont dû prendre des solutions drastiques comme celle de remplacer un ingrédient phare. De quoi s’agit-il ?

Un ingrédient phare remplacé

En Australie, l’enseigne KFC a dû prendre une mesure drastique : celle de remplacer un de ces produits incontournables. Cette décision n’est pas restée sans conséquence puisque le Premier ministre du pays a pris la parole pour montrer son indignation. On imagine qu’à présent, vous avez envie de savoir de quel ingrédient il s’agit. Pas d’inquiétude, le poulet est sauf : vous en trouverez toujours dans vos burgers.

 

Ici, le fast-food a pris la décision de remplacer la salade par du chou dans ces sandwichs…ou plutôt de faire moitié-moitié avec ces deux ingrédients. Pour cause ? La hausse du prix de la laitue qui est passé de 2 dollars australiens (pour une tête de laitue iceberg) à 8 dollars à Sydney et Melbourne - soit environ 5 euros.

Une décision qui fait du bruit

Il faut dire que ce changement n’est pas passé inaperçu et en a indigné plus d’un. Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a même jugé la décision “folle”. Il s’est d’ailleurs exprimé au micro de la radio KIIS FM de Sydney : “Le chou, ce n’est pas la même chose que de la laitue. Ce n’est tout simplement pas correct.”

 

Pour parler de la décision de KFC qui a provoqué une véritable crise, Albanese a décidé de mettre cette affaire sur la liste…du conseil des ministres ! Une simple affaire de chou qui a pris une bien grande ampleur. Si vous ne boudez pas le chou contrairement aux Australiens, vous pouvez réaliser cette recette de choux farcis sans viande. 

Vidéo suggérée

Dans le même univers