• Connexion
  • Inscription
Rappel massif de confiture : comment bien choisir la vôtre ?

La confiture inventée il y a des siècles comme moyen de conservation des fruits de saison est devenue un des incontournables de nos placards. Sur nos tartines mais aussi pour sucrer un yaourt, pour garnir un gâteau roulé ou une génoise, impossible de se passer de la bonne vieille confiture. Si vous ne faites pas vos confitures maison, voilà les secrets pour bien les choisir.



Stock-Adobe

Il y a quelques jours, une confiture de fraises de chez Carrefour a fait l'objet d’un rappel massif. Nous en profitons pour nous pencher sur ce produit du quotidien en vous donnant les astuces pour bien choisir votre confiture en grande surface ou dans les épiceries fines.

 

Voir toutes les infos dans notre article : Rappel produit, cette confiture vendue dans toute la France ne doit pas être consommée

La vraie définition de la confiture

Une confiture est une recette qui doit être basique : des fruits, du sucre et parfois un peu de jus de citron pour la conservation et l’équilibre des saveurs. C'est tout !

 

Les fruits naturellement riches en pectine vont libérer leur pectine au cours de la cuisson. Lors du refroidissement de la confiture, cette pectine, associée au sucre, va former une sorte de gel qui donne à la confiture d’avoir cette texture dite “prise”.  

 

C’est d’ailleurs pourquoi certaines confitures restent liquides si on a voulu mettre moins de sucre que nécessaire. Voir notre article : 3 astuces pour rattraper une confiture trop liquide.

 

Certains fruits qui ne contiennent pas assez ou quasiment pas de pectine peuvent entraîner l’ajout de pectine naturelle comme de la gelée de pomme par exemple.

 

Derrière le mot confiture inscrit sur votre pot se cache une véritable définition. Selon la réglementation, une confiture doit comporter au moins 55% de sucre par rapport aux fruits. 

Regardez bien les étiquettes

Pour traquer les additifs ou autres produits étranges, regardez bien les étiquettes. Les fruits utilisés doivent apparaître dans l'ordre décroissant selon la quantité utilisée. 

 

Vous devez voir l’indication du nombre de grammes de fruits pour 100 g de produit fini mais aussi la teneur totale en sucres pour 100 g de produit fini.

 

Le sucre doit être du vrai sucre et non pas du sirop de fructose-glucose décrié depuis de nombreuses années pour sa corrélation avec l'obésité et le diabète.

 

Fuyez les additifs comme des gélifiants, des arômes ou des conservateurs. Ils sont totalement inutiles pour faire une confiture dans les règles de l’art. La seule chose que l’on peut utiliser est du jus de citron ou de la pectine naturelle de fruit pour certains fruits qui ne contiennent pas assez de pectine pour faire prendre la confiture.

Méfiez vous de certaines confitures dites "allégées"

Certaines marques se sont lancées dans des confitures moins sucrées qui sont délicieuses. On applaudit l'initiative et l’on regrette que le mot confiture ne puisse pas apparaître sur le pot. En revanche, vérifiez bien que le sucre, voire les fruits ne soit pas remplacés par des gélifiants ou privilégiez des gélifiants naturels comme de l’agar agar et vérifiez pas la quantité de fruits.

 

Voir notre article : Confiture sans sucre : comment la réussir ? 

Observez le pot

 

Il ne doit pas être collant, signe que le pot n’est pas fermé hermétiquement. La couleur de la confiture doit être vive et si vous penchez le pot, la consistance doit être prise.

 

Comme nous sommes encore en plein dans la saison des fraies, nous vous invitons à préparer votre confiture maison en suivant nos conseils et recettes de confitures de fraises inratables.

Vidéo suggérée

Dans le même univers