• Connexion
  • Inscription
Toute votre vie, vous avez mal consommé cet incontournable de la cuisine mexicaine (et 4 autres fun facts que vous ignoriez)

Le Festival ¡Qué Gusto! revient à Paris du 11 au 19 juin 2022 (mais aussi dans d'autres villes). C’est LE rdv annuel pour découvrir et célébrer la créativité mexicaine en matière de gastronomie. Des cours de cuisine, des soirées gastronomiques, des spectacles, des dégustations, des conférences, etc. sont là pour vous familiariser avec cette gastronomie que nous connaissons finalement assez mal en France. Cette année, c’est l’état de Veracruz qui est mis à l’honneur et la marraine du festival est la cheffe Amandine Chaignot.

Tamales, spécialité mexicaine sur un marché de la région de Veracruz

Pour vous mettre dans l’ambiance, nous avons envie de vous dévoiler des “Fun Facts” sur la gastronomie mexicaine. Il se trouve que cette cuisine est méconnue en France et/ou mal représentée. Ce que nous goûtons, c’est le plus souvent de la cuisine mexicaine adaptée par les mexicains pour les américains du Texas. C'est ce que l'on appelle la cuisine tex-mex

La cuisine mexicaine a été reconnue par l’UNESCO en 2010 comme faisant partie du Patrimoine Immatériel de l’Humanité

Nous vous invitons à en découvrir des aspects méconnus dans la série Chef’s Table américaine, disponible sur Netflix. Certains épisodes sont consacrés à la gastronomie mexicaine et c’est passionnant. Si le sujet vous intéresse, c’est le moment parfait pour en savoir plus en participant au festival ¡Qué Gusto!.

Les piments changent de nom selon s’ils sont frais ou secs

Piment Poblano / Pascale Weeks

Ils font partie intégrante de la cuisine mexicaine et sont traités, selon les variétés, comme un légume ou comme un condiment. Ce que l’on ne sait pas toujours, c’est que leur nom change selon s’ils sont frais ou secs. Par exemple, le piment ancho est en fait un piment poblano séché. Frais, il est de couleur verte. Si on le sèche, il prend une couleur qui va du rouge plus ou moins foncé à une couleur quasiment noire. De même, le piment pasilla est la version séchée du piment frais chilaca.

On ne dit pas la tequila mais le tequila

Tequila / Pascale Weeks 

Le tequila est l'alcool incontournable au Mexique, produit à partir d’une plante appelée l’agave bleue. On le boit souvent avec du jus de tomate et du citron vert, aux couleurs du drapeau mexicain. On dit le tequila et non pas la tequila, de quoi frimer lors de votre prochaine soirée. Mais bon, aucun mexicain ne va vous en vouloir de vous tromper. Ce n’est pas toujours évident de donner un genre aux mots étrangers et/ou nouveaux. Regardez ce qui se passe avec le ou la Covid.

La tortilla est le pain mexicain par excellence. Quand cette galette change de forme et de texture, elle change de nom

Amandine Chaignot marraine du festival

Par exemple, quand on frit la tortilla et qu’elle est de forme ronde, on parle de tostada. Quand elle est de forme triangulaire, elle devient totopo.

Au nord du Mexique la tortilla se fait avec du blé, dans le sud avec du maïs. 

 

Tacos, enchiladas, fajitas, burritos : quelle est la différence ?

Le guacamole n’est pas un dip mais un accompagnement

Guacamole / Stock-Adobe 

Il ne suffit pas d'écraser de l'avocat et d’y ajouter des poudres de perlimpinpin pour faire du guacamole à servir à l'apéro. Le véritable guacamole se prépare avec de l’avocat, des tomates pelées et coupées en très petits dés, des oignons ciselés finement, du jus de citron vert et de la coriandre ciselée. Quand il est fait dans les règles de l’art, on utilise un mortier et un pilon à la place du mixeur. Le guacamole est un accompagnement servi avec le reste des mets qui composent le repas à la mexicaine. 

 

Voir notre vidéo de la recette du guacamole au mortier.

Toutes les infos sur le Festival ¡Qué Gusto!

Le Festival sera présent dans plus d’une quinzaine d’établissements dans plusieurs villes de France aussi bien dans des restaurants comme le Pouliche, le Aussi(e), l’Épicerie fine Ciceron, l’Itacate, le Mezquité, le Petit gris, etc. mais aussi dans des bars (le Faby et le El Zokalo), dans un cinéma (le Luminor), dans l’école de cuisine Ducasse, dans des salles de spectacles et des espaces festifs comme le Ground Control et le Hoba.

 

Chacun des établissements participants va mettre à l’honneur durant la dizaine de jours du Festival son attachement pour la culture mexicaine, que ce soit  à travers un cocktail signature développé pour l’occasion, un  menu unique, à quatre ou à six mains, ou une programmation  particulière. 

 

Une quinzaine de chefs et d’invités vont se rencontrer, cuisiner et/ou échanger pour faire découvrir cette belle gastronomie mexicaine.

Vidéo suggérée

Dans le même univers