• Connexion
  • Inscription
Une fromagère d'Arras (Pas-de-Calais) sacrée meilleure fromagère du monde

Le 15 septembre, Virginie Dubois-Dhorne, fromagère à Arras, a été sacrée championne du monde des fromagers à l’occasion du 5ème mondial du fromage et des produits laitiers qui se déroulait à Tours.

Benjamin Dubuis - Photographe 

Say cheese ! Virginie Dubois-Dhorne, fromagère à la Finarde à Arras, a le sourire aux lèvres sur les photos prises lors de 5ème édition du mondial du fromage de Tours. Et elle a de quoi. Elle a su se démarquer, parmi 9 finalistes venus du monde entier, et a remporté le titre tant convoité de championne du monde des fromagers.

 

On sait ce que vous allez demander : que juge-t-on dans ce type de concours ? Le savoir-faire avant tout, mais pas que. Si les fromagers en compétition devaient être capables de peser à vue d’œil 250g de fromage (avec une marge d'erreur acceptée de seulement 5g) ou de reconnaître à l’aveugle 4 pièces différentes, les connaissances n'étaient pas les seules jugées. La championne devait aussi cuisiner le fromage dans un plat pouvant être servi en restaurant. Et pour ça, il n'y a pas de secret : il faut avoir plein d'idées de recettes pour cuisiner le fromage de l'apéritif au plat.

 

"Le but est aussi de mettre en valeur le fromage sous toutes ses formes. J'aime le cuisiner, le sublimer, savoir comment associer des fromages que l'on découvre le jour J" raconte avec passion la championne du monde. 

 

La créativité et l’originalité de leurs assiettes individuelles (plat qui pourrait être proposé en restaurant, préparation fromagère à base de Brillat-Savarin et association avec du Roquefort) et la minutie avec laquelle ils dressaient un plateau de fromage sur le thème "parfums de fromage" étaient pris en compte. La championne a également dû sculpter de la mimolette et gérer son stress.

 

La France occupe également la deuxième place du podium

Benjamin Dubuis - Photographe

Chapeau bas également à Gregory Giraudon, qui se hisse à la deuxième place du podium face à des compétiteurs venus de France, du Japon, de Russie, d’Espagne, d’Italie et du Royaume-Uni. Mais Virginie Dubois-Dhore de la fromagerie La Finarde insiste sur un point : tous les candidats méritaient ce titre et doivent être félicités pour leur travail. "Ce sont tous des artisans passionnés par ce qu'ils font. Ils ont tous travaillé dur" précise la fromagère avant d'ajouter avec respect "Je les admire".

 

Savoir découper, présenter et savourer des fromages, c'est une chose, mais maîtriser les associations fromages et thés pour sublimer chaque saveur, c'en est une autre. Heureusement, on vous donne les bases de ces accords. 

 

Vidéo suggérée

Dans le même univers