Connexion

Comment faire un rhum arrangé ?

Le Rhum Arrangé est la boisson emblématique de l'île de la Réunion. Il s’agit d’un Rhum blanc dans lequel on laisse macérer des fruits frais ou séchés, des épices mais aussi des piments.

 

Nous avons eu la chance de participer à un atelier “Rhum Arrangé” animé par la marque de Rhum Charrette. Cette marque a vu le jour dans le tout début des années 70 grâce à un regroupement de plusieurs distilleries. Cette marque bénéficie d’un savoir-faire très ancien et produit des Rhums de très grande qualité. 

 

Les secrets pour réussir son Rhum arrangé

 

Le contenant

 

Il vous faudra un contenant en verre pour éviter les échanges de matière. Le goulot doit être assez grand pour ajouter les fruits. L’idéal est d'utiliser les bouteilles de jus de fruits en verre ou les bocaux type Le Parfait en prenant soin de mettre un joint en caoutchouc.

 

Comme pour une confiture, lavez bien bouteilles et bouchons à l’eau bien chaude avec du liquide vaisselle. Rincez et séchez bien tous les éléments. Nul besoin de stériliser les bouteilles ou les bocaux.

 

Le Rhum

 

Il faut impérativement un Rhum blanc agricole ou un Rhum blanc traditionnel comme celui de Charrette à 49° (à acheter en supermarché). Les rhums dit vieux ou ambrés ne conviennent pas. Le taux d’alcool doit être au moins égal à 49°. Plus bas, le résultat risque d’être trop aqueux.

 

Les ingrédients 

 

Choisissez de préférence des produits bio, notamment pour les agrumes que l’on fait macérer avec la peau. Les fruits doivent toujours être bien mûrs.

 

Vous pouvez ajouter dans votre Rhum :

 

  • Des fruits frais comme des agrumes, de la banane, de l'ananas
  • Des épices, comme du poivre, de la vanille, de la fève tonka, des écorces de cannelle, de la badiane, de la cardamome, etc. Seule condition : toujours utiliser des épices entières et non en poudre
  • Des épices fraîches comme du gingembre
  • Du piment séché
  • Des fruits séchés qui vont macérer plus rapidement

 

Le sucre

 

On ajoute traditionnellement du sirop de sucre de canne, mais vous pouvez mettre du sucre ou du miel ou un autre ingrédient sucrant mais en gardant en tête les équilibres de saveurs, notamment si vous utilisez un miel au goût typé.

 

Le temps de repos / macération

 

Il dépend des ingrédients que vous mettez mais se situe de 1 mois pour les Rhums arrangés à base d’agrumes, de 2 mois pour les macérations à base de fruits frais et de 3 mois pour les macérations à base de vanille par exemple.

 

Le Rhum arrangé se conserve à l’abri de la lumière afin que les ingrédients ne s’oxydent pas.

Pour accélérer la macération, ne pas hésiter à écraser très légèrement les fruits avec un pilon à cocktail.

 

Goûter au bout d’un mois 

 

Pour vérifier que le rhum ne soit pas trop acide ou trop amer. Ne pas hésiter à retirer certains ingrédients en cours de route, comme du piment par exemple ou des agrumes si leurs saveurs sont déjà présentes et à rajouter du Rhum ou du sirop de sucre de canne. Avant de goûter, mélangez délicatement pour ne pas abîmer les fruits.

 

Bonus : 2 recettes 

 

Le Rhum Arrangé au gingembre : découpez 100 g de gingembre frais lavé en tranches, sans le peler et versez dans un bocal ou une bouteille de jus de fruits en verre. Ajoutez une gousse de vanille fendue et 3 cl de sirop de sucre de canne. Ajoutez 750 cl de Rhum blanc Charrette à 49° et mélangez. Fermez hermétiquement puis laissez macérer pendant 2 moins à l’abri de la lumière.

 

Le Rhum arrangé aux fruits de la passion : Coupez 8 fruits de la passion bien mûrs en deux, récupérez la chair et le jus à l’aide d’une petite cuillère et versez dans un bocal ou dans une bouteille de jus de fruits en verre. Ajoutez 3 cl de sirop de sucre de canne, 75 cl de Rhum blanc Charrette à 49° et mélangez. Fermez hermétiquement puis laissez macérer pendant 1 mois à l’abri de la lumière.

 

Merci à la maison Charrette pour tous les précieux conseils.