• Connexion
  • Inscription
Quel repas pour un Noël antillais ?

Vous vous êtes déjà demandé comment on fête Noël quand il fait 30 degrés ? Les Antilles françaises sont essentiellement chrétiennes et Noël est une grande fête de famille, célébrée à la fois le 24 avec la messe de minuit et le 25 décembre. Les maisons sont décorées de sapins qui souffrent un peu de la chaleur mais aussi de crèches. La cuisine de Noël des Antillais est pleine de saveurs. De la Martinique à la Guadeloupe, petite présentation du Noël aux Antilles, avec le témoignage d'Aurélie (du site Confidentielles) qui nous présente le repas de noël antillais, en Martinique. 

 

L'apéritif, étape indispensable d'un repas de Noël antillais

Le repas de Noël commence à l'apéro avec une boisson à base de Rhum appelé le Shrubb. Il s'agit d'un Rhum arrangé (écorces d'oranges macérées dans du rhum). 

 

On l'accompagne de petits chaussons avec une farce à base de viande porc appelés petits pâtés de Noël. Ces petits chaussons sont servis durant toute la période qui entoure Noël et notamment à l'occasion de ce que l'on appelle les « Chantés Noël », manifestation très conviviale, durant laquelle des antillais se rassemblent pour chanter des chants traditionnels de Noël en créole. Alors, cette recette de Noël vous tente ?

 

Le jambon, met indispensable aux Antilles

Vient ensuite l'entrée qui peut être une langouste pêchée localement mais aussi des acras de morue. Mais, sans conteste, le mets indispensable du repas de Noël antillais reste le jambon de Noël.

 

Le jambon s'achète déjà cuit, entouré d'une couenne qui est parfois épicée. Chaque famille le fait ensuite rôtir au four avec du jus et des rondelles d'Ananas. En fin de cuisson, le jambon est caramélisé comme il se doit. C'est à ce moment-là que l'on obtient le traditionnel jambon de Noël, très consommé aux Antilles, et plus particulièrement en Martinique.

 

Mais le jambon n'est pas le seul plat de Noël à être consommé aux Antilles. En Guadeloupe, par exemple, on consomme également du boudin et du ragoût de porc. En Martinique, le colombo et le pâté de crabe créole sont à l'honneur.

 

L'importance des pois d'Angole

Pour accompagner le jambon de porc de Noël, il existe de nombreuses recettes Créoles. On poursuit le menu de Noël d'Aurélie avec ces recettes d’accompagnements. 

 

Tout d'abord, il y a le Couscouche. C'est un légume qui n'est disponible qu'à cette époque de l'année. Il s'agit d'un tubercule blanc ou violet que l'on fait cuire à l'eau ou à la vapeur, comme une pomme de terre. Le menu de Noël peut aussi se composer d'un gratin de Christophine, un légume de la famille des cucurbitacées. Pour lui donner plus de saveurs, ajoutez quelques clous de girofle, un bouquet garni et un oignon à la recette. Autre recette importante aux Antilles pendant le repas de Noël : le gratin de bananes plantain, le gratin d'igname ou le dombré igname et haricots rouges. 

 

 

Enfin, Noël ne serait pas vraiment réussi sans une recette à base de pois d'Angole. C'est bien simple, aux antilles, on ne les consomme qu'au moment de Noël. C'est une légumineuse que l'on fait cuire comme des lentilles. On les trouve en version séchée ou en version surgelée.

La bûche à la crème de coco

En dessert, on retrouve la bûche traditionnelle mais aux accents antillais comme cette bûche à la crème de coco, accompagnée de litchis importés de la Réunion.

 

Autre curiosité locale que l'on retrouve beaucoup en Guadeloupe et en Martinique au moment de Noël : les groseilles pays dont on fait un sirop à la jolie couleur rouge. Rien à voir avec les groseilles de Métropole. Les groseilles pays sont les fruits d'une variété d'hibiscus et fleurissent d'octobre à février. C'est avec les fleurs que l'on fait un sirop qui accompagne parfois le rhum. Les fruits sont aussi très présents dans le menu de Noël antillais. On retrouve notamment l'ananas et le citron. 

 

Désormais, avec toutes ces recettes, le repas de Noël en Guadeloupe ou en Martinique n'a plus aucun secret pour vous. 

 

 

Vidéo suggérée

Dans le même univers