Icone utilisateur
  • Inscription
Insolite : des astronautes cultivent des salades… dans l’espace

Début mars, une étude publiée sur le site anglais frontiers in Plant Science révélait que des astronautes avaient réussi à faire pousser de la laitue dans la station spatiale internationale. Promis, on ne vous raconte pas des salades.

Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à se mettre au jardinage pendant la période de confinement. Même en orbite à 400 km autour de la Terre, ces astronautes réussissent à cultiver des laitues, alors que l’on arrive pas toujours à faire pousser une botte de ciboulette... Jalousie mise à part, comment est-ce possible ? 

 

Comment ont-ils réussi ?

Ne vous imaginez pas que le jardinage dans l’espace est de tout repos, loin de là. Il faut prendre en compte certaines conditions environnementales un peu particulières, comme le niveau élevé de radiation et le manque de gravité. Et pourtant, les astronautes ont réussi. 

 

Tout a commencé en 2014, quand le système de production de légumes, appelé “Veggie” a été mis en place sur l’ISS. C’est dans ces chambre de croissance adaptées (dotées de lampes LED et d’un système d’arrosage que ces laitues rouges ont été plantées. Entre 33 et 56 jours plus tard, le butin était sorti de terre. Enfin, façon de parler.

 

Sont-elle comestibles (et bonnes) ?

Faire pousser, c’est bien. Mais manger, c’est mieux. Et ça, les membres de l’équipage l’ont bien compris. Il faut dire qu'en plus d'être nutritive (avec les mêmes nutriments que notre salade du maraîcher) et sans danger pour la santé, cette salade a surtout l'avantage de changer des sachets de bœuf séché et préemballé. Alors forcément, ils n’allaient pas se priver.

 

Les astronautes voient déjà en “Veggie” la possibilité de manger, un jour, des fruits et légumes frais (et donc d’avoir une source de vitamines non négligeable), même si pour le moment "la capacité de cultiver des aliments dans un système durable qui est sûr pour la consommation de l'équipage deviendra critique à mesure que la NASA se dirigera vers des missions plus longues" a déclaré le Dr Christina Khodadad, l’une des chercheuses de l’étude. 

 

Vidéo suggérée

Recettes suggérées