• Connexion
  • Inscription
Jusqu'à 45 000€ d'amende pour la cueillette de champignon sauvage

Apparemment, tout le monde ne sait pas que la cueillette des cèpes est réglementée. 

La cueillette des champignons est réglementée. Adobestock

Le cèpe, c'est ce (gros) champignon qui ressemble un peu à la maison des Schtroumpfs. On le déniche dans les bosquets jusqu'à fin octobre, lorsque la météo est un peu pluvieuse mais que le vent n'est pas au rendez-vous. Comme il y a des coins à champignons, il y a des coins à cèpes. N'imaginez pas que nous allons dévoiler ici les meilleurs spots pour cueillir des cèpes, c'est le genre de secret de famille que l'on emporte dans le tombeau.

 

On rêve tous de tomber sur des cèpes et autres bolets de plus de 2 kilos, comme c'est arrivé cette semaine à une famille en Dordogne. Bon, ce n'est pas aussi impressionnant que le plus grand champignon du monde qui mesure 1m de diamètre, mais c'est déjà ça. 

 

Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, les champignons n'ont pas été affectés par la sécheresse, comme ça a été le cas du miel ou des pommes de terre. Les cèpes ont pu se nourrir grâce aux arbres qui les environnent et leur fournissent le sucre dont ils ont besoin pour se développer. On ne sait pas si l'on peut parler d'une année à cèpes, mais on constate qu'ils ne manquent pas à l'appel. A tel point qu'il devient difficile de faire respecter la loi qui régule la cueillette des cèpes. 

150 litres de cèpes retrouvés dans un coffre

Le code forestier est là pour réguler la cueillette des champignons, et tout particulièrement des cèpes qui est ultra recherché par les amateurs. En théorie, nous n'avons le droit de cueillir que 5 litres de cèpes par personne. Mais dans les faits, beaucoup outrepassent cette règle. 

 

Comme le révèle nos confrères de Konbini food, le département des Vosges est particulièrement concerné par ces questions de cueillettes illégales. L'un des derniers méfaits connus remonte au début du mois d'octobre, où 3 Italiens se sont faits contrôlés avec 150 litres de cèpes de Bordeaux dans leur coffre, soit 10 fois plus que ce que la loi n'autorise.

 

 

La loi est très claire sur le sujet : s'il n'y a pas de règlementation locale, c'est le code forestier qui s'applique. Si vous n'avez pas explicitement l'autorisation du propriétaire de cueillir sur sa propriété, c'est du vol et c'est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros. 

 

Lorsqu'il s'agit d'une forêt publique, c'est une autre loi. Regardez si aucun arrêté préféctoral n'a été établi pour la zone, auquel cas la réglementation peut être particulière. Sinon, vous êtes autorisé à cueillir 5 litres de champignons (soit environ 3,5 kg). Si votre collecte excède 10 litres, vous vous exposez à une amende pouvant aller jusqu'à 45 000 euros et une condamnation jusqu'à 3 ans de prison. Ca fait cher les cèpes. Les protagonistes de notre histoire ont été chanceux ; ils n'ont écopé que d'une amende de 135 euros.

 

Mais le réel problème, c'est le gâchis engendré par cette cueillette abondante. Dans les 150 litres s'est glissé un champignon non comestible qui a contaminé toute la récolte. Les autorités ont dû tout jeté. Même s'ils avaient pu gardé et redistribué cette récolte à des Ehpad comme c'est généralement le cas, c'aurait été difficile de consommer autant de champignons dans un laps de temps très court. On connaît tous une technique pour conserver les champignons plus longtemps, mais ils ne tiennent jamais plus de 3 jours. Et puis, entre nous, préparer, nettoyer, cuire et cuisiner 150 litres de cèpes, ça doit prendre un temps fou...

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en novembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers