Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

Le vromage : ce nouveau fromage 100% végétal

Savourer avec plaisir une version végétale du fromage, tout en respectant ses convictions vegan ou son intolérance au lactose, c'est tout l'intérêt du vromage. On décrypte cette tendance.

 

L’odeur d’un camembert bien fait, le goût d’un bleu d’Auvergne persillé, la texture du chèvre frais à étaler… On salive rien qu’à l’idée de déguster ce plateau de fromages à la fin d'un repas. Et, visiblement, nous ne sommes pas les seuls : un français consomme en moyenne 26 kilos de fromage par an, à lui tout seul. 

 

De quoi dénoter à côté des 340 000 vegan qui refusent de consommer des produits laitiers. Pour eux, comme pour les intolérants au lactose et toutes les papilles curieuses, il existe désormais un compromis : les vromages. Avec un V comme végétal, vous l'aurez compris, ce sont des produits qui ressemblent à du fromage, mais qui sont 100% d'origine végétale. 

 

 

Exit le lait de vache, de brebis et de chèvre. A la place, on mixe des noix de cajou, de macadamia, des amandes ou des graines de tournesol. Pour le goût, les fromagers et industriels du secteur ont l'embarras du choix, entre les herbes aromatiques, les épices, les baies et les fruits secs

 

"Dans notre boutique, les bases sont principalement réalisées à partir d'oléagineux, dont la quantité varie selon la texture que l'on recherche. Pour des faux-mages épais, on se sert des noix de cajou. Pour les rendre plus crémeux, on rajoute plus ou moins de lait de coco, par exemple" explique Mary Iriarte Jähnke, co-fondatrice de la crèmerie végétale Jay&Jo à Paris.

 

Côté choix, l'éventail de possibilités n'est pas aussi vaste que ce qu'on a l'habitude de voir sur les étals. Mais, dans la boutique parisienne, il existe tout de même une dizaine de produits, allant des vromages frais à l'ail et aux fines herbes à une sorte de féta. Mais pas seulement. 

 

Les "faux-mages" peuvent aussi être affinés, pour proposer des fromages qui ne soient pas d'origine animale mais qui tendent malgré tout vers le goût ou l'apparence du bleu, du chèvre ou encore du brebis.

 

Vegan, intolérants au lactose ou simplement gourmands, le but de ces vromages, c'est surtout de renouer avec le plaisir et la convivialité, comme l'explique la co-fondatrice de Jay&Jo. "Créer des planches de vromages que tout le monde puisse déguster, ça permet de se retrouver et de ne pas se sentir exclu ou frustré " confit-elle. Et les plaisirs ne s'arrêtent pas là, puisqu'il existent désormais un "faux gras", aussi appelé "jois gras" selon les enseignes, une alternative intéressante pour les repas de fête. 

 

Vromages à trouver en crèmeries végétales, Biocoop, chez Satoriz, Naturalia, La Vie Claire et en boutique BIO, notamment.

Vidéo suggérée

Dans le même univers