• Connexion
  • Inscription
Les “Coups de pousse” de 750g pour ‘Du miel bio en Touraine" de Louise de Verneuil

750g s’engage pour le bien manger car il n’y a pas de bonnes recettes sans bons produits. Chaque jour nous partageons une cuisine qui va de pair avec une consommation de qualité et de saison. Nous ne sommes ni militants, ni culpabilisants mais juste gourmands & responsables.


 

Pour aller plus loin, nous soutenons avec nos “Coups de pousse” des projets agricoles locaux et responsables pour manger plus local, plus durable et toujours de saison. Ce soutien se fait en partenariat avec la plate-forme MiiMOSA, 1ère plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. Les “coups de pousse” 750g sont attribués à des projets agricoles français, avec un impact direct sur la transition alimentaire. 

 

750g abonde chaque collecte sélectionnée d'une somme généreuse et met en place une campagne de communication dédiée à chacun des 5 projets choisis en 2021.

Nous avons le plaisir de vous présenter le troisième projet que nous soutenons : “Du miel bio en Touraine” de Louise De Verneuil

On sent tout l’amour et le respect de Louise pour ses abeilles quand elle parle de la nourriture qu’il faut leur donner quand l'hiver trop doux empêche leur hibernation et fait descendre leur stock naturel de nourriture.  “Le changement climatique affecte tout le monde” nous explique Louise et nous sommes obligés de compléter”.   

 

Avant de partir faire ses études à Paris et d’y rester 20 ans pour y travailler dans le domaine du logement social, Louise a toujours vécu au sein de la ferme à Huismes en Touraine qui appartient à sa famille depuis 3 siècles. 

 

Le hasard fait bien les choses. Des ruches sont installées sur le toit de son lieu de travail et Louise se porte volontaire pour s’en occuper. Elle a toujours vu son père s’occuper de ruches à l’Ermitage et elle a soif d'apprendre. 

 

De fil en aiguille, elle se prend de passion pour cette activité et a la chance d’être prise au sein du Rucher-école du jardin du Luxembourg pour se former au métier d’apiculteur pendant 1 an, sans avoir besoin de passer par la longue liste d’attente. 6 mois de théorie puis 6 mois de pratique. Elle est depuis 2017 la détentrice d’un diplôme en apiculture délivré par la Société Centrale d’Apiculture.

 

Ça tombe très bien car Louise est très attachée à la ferme familiale. Elle a besoin de faire quelque chose qui a du sens et de travailler dans la nature.  Avec son mari Vincent qui a travaillé longtemps dans l'humanitaire et notamment dans la partie gestion des ressources en eau, ils décident de revenir à la ferme en février 2021 et de se lancer dans un projet agricole.

Apiculture, cresson de fontaine et plantes médicinales

La ferme de 9 ha bénéficie d’un environnement très diversifié avec un bois, une bambouseraie et des sources en contrebas qui permet notamment la culture de plantes semi-aquatiques. En plus de l’apiculture, c’est l’occasion parfaite pour se lancer dans la production de cresson de fontaine en réhabilitant une ancienne cressonnière abandonnée depuis 6 ans, et dans un second temps dans la culture du wasabi une plante semi aquatique qui est parfaitement adaptée à l'environnement de la ferme. Louise et son mari cultivent également des plantes aromatiques et médicinales.

 

La culture du cresson va démarrer fin août de cette année avec la plantation de graines bio. Le cresson se récolte ensuite plusieurs fois d’octobre à avril. Puis, le cresson fleurit et monte en graines que l’on va récolter et planter l’année suivante après avoir nettoyé les bassins.

 

Quant à la culture de plantes médicinales et aromatiques, c’est un moyen d'étoffer le projet agricole mais les plantes servent aussi à soigner les abeilles de manière naturelle quand elles sont le plus fragiles, à savoir en fin d'hiver début de printemps. Tout a un sens dans le projet de Louise et de Vincent.

Pourquoi ce financement participatif sur MiiMOSA ?

La récolte du miel a déjà démarré avec 2 récoltes par an, une en juin pour le miel toutes fleurs de printemps et une en août pour le miel toutes fleurs d'été. 

 

L'objectif est d’avoir plus de ruches et plus de colonies d’abeilles qui pourront produire du miel mono-floral comme du miel d'acacia ou de tilleul.

 

Mais ce n’est pas tout. Bien que le domaine de l’Ermitage soit certifié en agriculture biologique sur les 9 ha depuis février 2021, pour le miel, il faut aller plus loin.

 

Pour que le miel puisse être labellisé bio, il faut que la cire des cadres soit bio mais elle est  assez difficile à trouver. Le seul moyen est d'être autonome pour fabriquer sa propre cire bio. Cela demande du matériel spécifique que Louise et son mari souhaitent acquérir grâce à leur projet. Ce matériel va permettre de recycler leur propre cire, un processus à la fois économique et écologique.

Comment participer à ce beau projet ?

Nous vous invitons à participer sur ce lien.

Vidéo suggérée

Dans le même univers