Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

On ose le chou… sans cuisson

Souvent cuisiné cuit, le chou est également délicieux cru. Découvrez nos recettes crudivores à base de chou-fleur, chou blanc, chou rouge, chou chinois et chou-rave.

 

A chaque fois que vous cuisinez du chou, c’est la même chose : votre maison embaume le soufre pendant des jours. Conclusion, vous boudez la plupart du temps les crucifères pendant vos virées courses et passez à côté d’un apport conséquent en vitamines, en fibres et en minéraux. Dommage. La parade pour régler les odeurs de chou ? Le consommer cru. Quelques idées recettes.

Le chou-fleur : en taboulé

L’idée est très simple à exécuter. On récupère les sommités d’un chou-fleur et on les mixe pour obtenir des grains de la taille de ceux d’une semoule de blé. Si l’on ne possède pas de mixeur, on peu râper le chou. On aère ensuite les grains à la fourchette comme pour un taboulé et on assaisonne en suivant son inspiration. Une idée : grenade, coriandre, pommes crues et vinaigrette au tahiné et au citron. On peut remplacer la moitié du chou-fleur par du brocolis (qu’on mixera cru de la même façon).

 

Testez aussi cette recette de taboulé de chou-fleur au poivrons rôtis

Le chou blanc : en coleslaw

C’est une recette on ne peut plus classique mais quel délice. Le coleslaw est une salade de chou blanc et de carottes assaisonnée avec une sauce crémeuse à base de mayonnaise. Très populaire aux Etats-Unis, elle est pourtant d’origine néerlandaise. Pour la réaliser, râpez quelques carottes et un morceau de chou blanc. La suite de la recette du coleslaw est ici. 

 

Le chou chinois et le chou rouge : en salade

 

Très doux, le chou chinois, qu’on appelle aussi chou de Pékin (ou pe-tsaï) est délicieux simplement émincé et assaisonné d’une vinaigrette asiatique à la sauce soja blanche, au vinaigre de riz et à l’huile de sésame. Parsemez votre salade de graines de sésame noir torréfiées. Le chou rouge est parfait râpé et associé à des noix, des pommes et du roquefort.

Le chou-rave : lacto-fermenté

Délicat, le chou-rave se prête très bien à la fermentation. Il fait une choucroute douce, moins acide que la choucroute traditionnelle.

 

Pour lacto-fermenter un chou-rave, taillez en julienne 1kg de chou et déposez la julienne dans un bocal. Préparez une saumure (10 g de sel dans 30 cl d’eau). Recouvrez le chou avec la saumure. Laissez fermenter une semaine dans une pièce chaude (25°C) puis conservez au frais. La choucroute de rave s’accorde très bien avec les coquillages et les poissons fumés.

Vidéo suggérée