• Connexion
  • Inscription
Que se passe-t-il dans notre corps quand on mange des petits pois frais ?

Le petit pois frais fait son grand retour avec l’arrivée du printemps. Bien qu’il appartienne à la famille des légumineuses, il est souvent mangé comme un légume. Il a de nombreux bienfaits à condition qu’il soit consommé frais. On vous explique ce qu'il se passe dans votre corps lorsque vous mangez des petits pois frais.

@ Adobe Stock/ Les bienfaits des petits pois 

Le petit pois est considéré à tort comme un légume même s’il est le plus souvent consommé sous cette appellation. C’est en réalité une légumineuse, une famille d’aliments qui constitue la plus grande source de protéines végétales. Le petit pois est donc très nourrissant, qu’il soit mangé cru ou cuit.

 

Si on le trouve facilement en conserve, la saison des petits pois frais est très courte. Elle commence mi-avril et se termine aux alentours de juillet/ août. Il ne faut pas tarder à en acheter si vous souhaitez profiter de tous ses bienfaits. Vous pourrez alors réaliser cette recette de quiche à la roquette et aux petits pois.

Un atout pour votre intestin

Le petit pois est riche en fibres. Dans une demi-tasse de petits pois cuits, on retrouve environ 5 g de fibres alimentaires. Elles ont pour but de rendre la digestion plus facile et plus fluide en nourrissant le microbiote intestinal. Les fibres ont la capacité de prévenir la constipation en augmentant le volume des selles. C’est donc le meilleur ami de votre intestin. De plus, une alimentation riche en fibres est associée à un plus faible risque de cancer de colon.

Un allié pour vos yeux

Le petit pois contient de la lutéine et de la zéaxanthine. Ce sont deux antioxydants connus pour protéger la santé des yeux. Ils jouent un rôle important dans la prévention des maladies oculaires comme la cataracte. C’est une maladie qui touche souvent les personnes âgées en réduisant leur vue de façon considérable. Manger des petits pois réduirait le risque d’être touché par cette pathologie.

 

Selon une étude Areds, il faudrait consommer 10 mg de lutéine et de 2 mg de zéaxanthine par jour pour prévenir la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Le petit pois en fournit 2 mg au 100 g. Pour connaître la composition du petit pois en détail, rendez-vous sur Ciqual.

 

@ Adobe Stock/ Une source de vitamine C 

Une source de vitamine C

Le petit pois est une grande source de vitamine C, une ressource incontournable puisqu’elle stimule le système immunitaire et vous aide à lutter contre les maladies telles que la grippe, le rhume ou encore la bronchite. On peut même qualifier cette vitamine d’anti-fatigue.

 

Comme elle fixe le fer sur les globules rouges, elle aide à maintenir un bon taux de fer dans votre organisme. Les carences en fer peuvent apporter une extrême fatigue, il faut tout faire pour ne pas en manquer. Pour 100 g, le petit pois contient 40 mg de vitamine C. Manger des petits pois est un bon moyen de lutter contre les coups de mou. 

Un effet rassasiant

Le petit pois est connu pour avoir un effet rassasiant. Même s’il est plus calorique que les autres végétaux (68 kcal pour 100 g), le petit pois est un atout pour votre ligne. Comme il est riche en fibres alimentaires, il produit un effet de satiété qui évitera tout grignotage au cours de la journée.

 

De plus, cet apport calorique s’explique par sa teneur en amidon. C’est un glucide complexe à indice glycémique bas : un sucre lent. Cela permet au petit pois de donner de l’énergie à l’organisme de manière durable. On vous conseille donc de manger des petits pois lors du déjeuner. Par exemple, vous pouvez faire cette recette de curry de patate douce et de petits pois. 

Vidéo suggérée

Dans le même univers